par Frederic Papkoff

Détroit 2014 : Ford F150

Vu d'Europe, ce n'est sans doute pas la plus grande nouveauté du salon de Détroit. Ils sera par contre la véritable vedette locale de ce salon, fier de son statut de numéro un du marché pour les 32 dernières années.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le F150 assure une bonne part des volumes (1/3 des ventes aux Etats-Unis) et des revenus de Ford. Et ceci depuis plusieurs années. Dans cette situation, un constructeur assure généralement le remplacement en améliorant en douceur sa recette. Mais l'image du F150 est tellement indissociable de celle Ford aux Etats-Unis que le constructeur n'a guère d'autre choix que de l'intégrer pleinement à sa  politique de réduction des consommations pour rester crédible sur le sujet.

Ford a donc revu de fond en comble son F150. Un tout nouveau châssis échelle faisant appel à plus d'aciers à haute limite élastique, et surtout une carrosserie entièrement réalisée en aluminium. Pour éviter tout commentaire sur la solidité, Ford évoque les usages militaires et aéronautiques du matériau, et précise avoir testé ce nouveau F150 (maquillé) en réalité lors de la dernière Baja 1000. Côté design, le concept Atlas présenté à Détroit en janvier 2013 annonçait la couleur, et aussi pour une partie des dimensions. Le 150 paraît plus imposant, et il l'est pour la largeur et la hauteur. Mais pas la longueur. Avec la benne standard de 6,5 pieds( (1981 mm), il affiche ainsi 5316 mm de long (contre 5415) en cabine Regular Cab. Le plus long (SuperCrew avec benne de 6.5 pieds) affiche 6190 mm contre  6195. En largeur il affiche 2029 mm, soit 7 mm de plus. Avec 1910 mm (4x4 1948 mm), il prend 10 mm (18 mm en 4x4) (Regular Cab).

Aluminium sur toute la carrosserie donc, de quoi gagner pas moins de 317 kg. Le gain de poids n'est pas seul à participer au travail d'économie de carburant, et la gamme des motorisations s'ouvre encore vers le bas. C'est aussi pour cette raison que Ford n'a pas jugé utile de remplacer le Ranger. Le V6 3,5l Ecoboost (turbo et injection directe essence) est ainsi complété d'un nouveau V6 2,7l Ecoboost (puissance non communiquée pour l'ensemble des moteurs). En entrée de gamme, un V6 3,5l atmosphérique est présent, et en haut de gamme le V8 5,0l est reconduit. Le V8 6,2l n'est pas reconduit, mais le F150 ne manquera pas d'ajouter un moteur plus puissant à sa gamme. Boîte automatique 6 rapports et choix entre 2 ou 4 roues motrices pour tout le monde.

La caisse en aluminium n'est pas la seule nouveauté de ce F150, lion s'en faut. Ford en profite pour l'aligner sur le reste de sa gamme en matière de technologies, tout veillant à les adapter si besoin au monde du pick-up : vision 360° avec assistant d'attelage de remorque, phare 100% LED, assistance au maintient dans la file, surveillance d'angle mort, surveillance de mouvement arrière en manœuvre, alerte de collision, airbags de ceinture aux places arrière, stationnement semi-automatisé..

Plus quelques aménagements bien spécifiques à l'univers du pick-up : une benne pus large, une ridelle à ouverture automatique via la télécommande, des rampes d'accès à la benne avec leur rangement prévu dans cette dernière... La gamme de lancement comportera les versions XL, XLT, Lariat, Platinum et King Ranch, et un pack FX4 pourra être ajouté à toutes les versions 4 roues motrices.

 

Source : Ford

Pour résumer

Vu d'Europe, ce n'est sans doute pas la plus grande nouveauté du salon de Détroit. Ils sera par contre la véritable vedette locale de ce salon, fier de son statut de numéro un du marché pour les 32 dernières années.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.