par Frederic Papkoff

Daimler quitte EADS

Depuis plusieurs mois, Daimler avait montré son souhait de se désengager du groupe aéronautique européen EADS. Une opération délicate pour des raisons politique, et qui se concrétise enfin par la cession de la moitié des parts que le groupe allemand détenait.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le consortium EADS est depuis des années dans un fragile équilibre entre France et Allemagne. Et c'est Daimler qui représentait l'état allemand au capital de l'avionneur avec 15% du capital. Un investissement que le groupe allemand ne juge plus approprié depuis plusieurs mois déjà, mais que les complications politiques l'empêchait de modifier.

Après de longs mois de tractation, Daimler et les gouvernements ont donc trouvé un terrain d'entente. Le gouvernement allemand fait d'ailleurs directement partie des acquéreurs puisque la banque publique KfW va acquérir 2,76%, tandis que le consortium public/privé allemand (banques allemands, différents Land...) Dedalus an achète 1,9%. Daimler détient encore 7,5% mais devrait les céder dans les mois à venir. L'objectif du gouvernement allemand est de détenir, via la banque KfW est les organismes publics présents dans Dedalus, 12% du capital d'EADS.

Côté Daimler l'opération a rapporté 1,66 milliard d'euros. Une somme qui servira au développement des divisions automobiles / poids-lourds de Daimler.

Source : Daimler

Pour résumer

Depuis plusieurs mois, Daimler avait montré son souhait de se désengager du groupe aéronautique européen EADS. Une opération délicate pour des raisons politique, et qui se concrétise enfin par la cession de la moitié des parts que le groupe allemand détenait.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.