par Pierrick Rakotoniaina

Essai Cupra Formentor VZ5 de 390 ch

Cupra entend bien se faire une place dans la galaxie des voitures sportives. Le Formentor s’encanaille avec la version VZ5 de 390 chevaux. De quoi gêner des concurrents bien établis ? Nous l’avons essayé sur route et sur circuit en Espagne.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Un style affirmé

Le Cupra Formentor VZ5, c’est d’abord un style. Ce SUV aux traits musclés a de l’agressivité à revendre dans toutes les versions. Pour ceux qui en doutaient encore, « surélevé » peut rimer avec « sportif ». Avec ses ailes marquées, son bouclier avant largement troué pour ventiler la mécanique, il ne joue pas dans la discrétion. Et si en plus vous choisissez un de ces coloris spécifiques, son regard s’assombrit et il devient encore un peu plus méchant.

Le roi de la gamme enfonce le clou avec quelques spécificités. Les observateurs les plus aguerris remarqueront sa garde au sol légèrement abaissée. Le meilleur moyen de le différencier reste le diffuseur full carbon et ses doubles sorties d’échappement rondes en cuivre, placées de façon oblique. Cette couleur qui constitue une partie de l’identité de la marque Cupra à l’instar du logo, on la retrouve ici et là, sur les étriers et les jantes notamment. Ces détails comptent, mais nous aurions voulu qu’ils aillent encore plus loin pour le distinguer. Nous sommes peut-être un peu trop gourmands…

Des baquets exclusifs

À l’intérieur, on retrouve l’ambiance typique maison. C’est là que Cupra se rappproche le plus de Seat. Il en reprend logiquement beaucoup d’éléments, comme on l’avait vu lors du premier essai de la déclinaison de 310 chevaux. Dans cet habitacle très technologique, on retrouve l’écran des dernières productions espagnoles, avec les griefs qui vont avec. On a toujours un peu de mal à se faire à l’arborescence des menus. Les propriétaires qui rouleront quotidiennement avec la voiture auront sur ce point sans doute moins de problèmes que nous.

On parle tout de même de la VZ5, la voiture qui coiffe toute la jeune gamme du blason ibérique. Il fallait donc marquer le coup. Et cela se matérialise par les superbes sièges baquets spécifiques à cette version, dits « CUPBucket ». Ils font leur petit effet quand on ouvre la portière. En outre, au-delà de leur maintien idéal pour le pilotage, ils font preuve d’un bon confort pour aligner les bornes entre deux circuits de vitesse. Leur implantation basse dans la voiture, aide à trouver une position parfaite.

Un 5 cylindres au caractère addictif!

Sous le capot de ce Cupra Formentor, on trouve un cinq cylindres bien connu dans le groupe. Il s’agit de celui que l’on trouve dans l’Audi RSQ3. Histoire de ne pas gêner le cousin allemand, il perd ici 10 petits canassons, pour culminer à 390 chevaux. On ne peut que tomber amoureux de la sonorité de ce moteur, bien servi par un échappement réglé aux petits oignons. On prend notre pied à se rapprocher dès que possible de la zone rouge. Cette sensation suffit à maintenir notre sourire tout au long de notre parcours, jusqu’à la première pompe à essence, à cause d'une consommation assez élevée. La boite automatique est au diapason, même si l’on aurait aimé des rapports plus courts pour gagner encore un peu plus en explosivité.

Le 0 à 100 km/h expédié en 4,2 secondes témoigne tout de même d’une réactivité plus que convenable. Les reprises n’ont rien à envier à bien des sportives de puissance voisine, compactes comprises. Puisque nous n’étions pas là pour amuser la galerie, nous n’avons jamais débranché le mode « Cupra », accessible par le bouton accroché à l’une des branches du volant. Le genre de petite attention qui nous donne l’impression de vraiment être à la place d’un pilote. On pourrait craquer pour ce Formentor VZ5, juste pour sa musique. Mais allons tout de même un peu plus loin.

Compromis confort dynamisme de haut niveau

Les ingénieurs dédiés au projet ne se sont pas contentés de greffer le moteur Audi dans la voiture. La forte cavalerie passe au sol grace à une transmission intégrale 4Drive. Le différentiel arrière, permet en outre de jouer avec le mode le plus drôle de la voiture baptisé « Drift ». Mettre en dérive le Formentor est facile, mais le maintien d’une glisse est une toute autre affaire sans le bon niveau de talent. On a pu l’expérimenter à l’occasion d’un petit atelier dédié à l’exercice. Un Gymkhana nous a permis d’apprécier l’agilité de la voiture, même sur un parcours serré. Il s’extirpe des plus petites épingles sans vrai problème sur sol sec.

En outre, la voiture « téléphone » beaucoup, et on se sent à l’aise et très en sécurité, même dans le mode le plus agressif. La direction progressive distille un vrai sentiment de maitrise, qui encore une fois, donne l’impression d’être bien meilleur que nous ne le sommes vraiment. La motricité n’a jamais été prise en défaut. On peut enfoncer l’accélérateur sans arrière-pensée, peu importe le rayon de la courbe dans laquelle on s’inscrit. L’amortissement paramétrable à l’extrême, conviendra aux plus exigeants, même si l’on a tendance à passer de confort au plus rude, sans chercher un intermédiaire. Côté freinage, pas d’inquiétude grâce aux étriers à 6 pistons et les disques généreux.

Lourd malus en France

Cupra passe un vrai cap avec ce Formentor VZ5, qui a des qualités à revendre face à des sportives très efficaces. La marque tient là sa tête de gondole qui va l’aider à exister dans le paysage automobile, et à s’inviter dans ce segment de niche qui continue de faire de la résistance. Car on pourra se le procurer en France, moyennant d’abord un malus probablement très proche des 30 000 €. L’Audi RSQ3 étant aux alentours des 70 000 €, on peut imaginer l’Espagnol moins cher. En théorie…

+ON AIME

  •  Agrément moteur
  • Compromis confort / sportivité surprenant
  • Gestion transmission

-ON AIME MOINS

  •  Consommation
  • Ergonomie écran tactile
  • Marché français hostile...

Cupra Formentor VZ5
Prix (à partir de)- €
Prix du modèle essayé- €
Bonus / Malus- €
Moteur
Type et implantation5 cylindres en ligne - Injection directe turbo essence
Cylindrée (cm3)2 480
Puissance (ch/kW)390 / 287
Couple (Nm) 480
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses auto à 7 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus225/35 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h) 250
0 à 100 km/h (s) 4,2
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) -
CO2 (g/km)-
Dimensions
Longueur (m) 4,45
Largeur (mm)1,
Hauteur (mm)
Empattement (mm)
Volume de coffre (l)
Poids (kg)

Pour résumer

Cupra entend bien se faire une place dans la galaxie des voitures sportives. Le Formentor s’encanaille avec la version VZ5 de 390 chevaux. De quoi gêner des concurrents bien établis ? Nous l’avons essayé sur route et sur circuit en Espagne.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.