par La rédaction

Crise : GM Europe envisage une baisse de 10 % des coûts du travail

Une lettre envoyée aux salariés de GM Europe, et "interceptée" par l'Agence France Presse, détaillerait l'intention de la division européenne du constructeur américain de réduire de 10 % les coûts de travail. Dans sa démarche de réduction des coûts pour répondre à une crise historique, et dans le but de bénéficier de liquidités financières, GM pourrait ainsi "mettre à contribution" les salariés du vieux contient .

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Une lettre envoyée aux salariés de GM Europe, et "interceptée" par l'Agence France Presse, détaillerait l'intention de la division européenne du constructeur américain de réduire de 10 % les coûts de travail. Dans sa démarche de réduction des coûts pour répondre à une crise historique, et dans le but de bénéficier de liquidités financières, GM pourrait ainsi "mettre à contribution" les salariés du vieux contient .

Dans ce courrier, Carl-Peter Foster (au milieu sur la photo), président de GM Europe affiche d'emblée ses craintes. "Pour être encore capabls de survivre, nous n'avons pas d'autres alternatives que de baisser de façon agressive notre structure de coûts."

En clair, "réduire les coûts de travail de 10 % au minimum" en appliquant une politique de diminution salariale tout en procédant à des "réductions du temps de travail", soit des périodes de chômage technique. Carl-Peter Foster n'exclut pas de devoir prendre de pires orientations si "la dégradation du marché automobile se poursuit". Ceci se traduirait inévitablement par des plans sociaux avec des licenciements.

En réponse immédiate à ce courrier, le comité d'entreprise européen de GM a commenté les décisions à venir fustigeant l'attitude des dirigeants "de se concentrer uniquement sur la réduction des coûts du travail" dans l'optique de faire des économies. A signaler également que le constructeur américain songerait dans cette politique financière à se séparer de biens immobiliers commes les sièges administratifs de Saab (le point de départ à une décision plus radicale ?), de Vauxhall et même de Detroit (une opération sur ce dernier point pouvant lui rapporter 500 millions de dollars). To be continued.

A lire également. Menace de crash : GM restitue deux des sept jets en location, Le plan de sauvetage au point mort et GM pourrait supprimer Pontiac, Saturn et Saab.

Source : AFP.

Pour résumer

Une lettre envoyée aux salariés de GM Europe, et "interceptée" par l'Agence France Presse, détaillerait l'intention de la division européenne du constructeur américain de réduire de 10 % les coûts de travail. Dans sa démarche de réduction des coûts pour répondre à une crise historique, et dans le but de bénéficier de liquidités financières, GM pourrait ainsi "mettre à contribution" les salariés du vieux contient .

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.