par Elisabeth Studer

Corse : les carburants rationnés pendant une semaine

Les carburants sont désormais rationnés en Corse. En effet, afin d'éviter une pénurie liée au blocage des dépôts pétroliers de l'île, les préfets de Corse ont annoncé que la vente de carburants était désormais limitée.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Des mesures qui interviennent alors que lundi, les deux dépôts pétroliers d'Ajaccio et Lucciana (Haute-Corse) avaient été bloqués par des agriculteurs. Lesquels avaient disposé leurs tracteurs et remorques devant les entrées des dépôts.

Les stocks des deux dépôts de Corse ont « rapidement diminué »

Malgré leur déblocage mardi, les stocks de carburant des deux dépôts ont « rapidement diminué", "compte tenu des niveaux très importants de consommation constatés ces derniers jours", ont indiqué les préfectures de Haute-Corse et Corse-du-Sud dans un communiqué commun jeudi soir.

La vente de carburants désormais limitée en Corse

La vente de carburants est désormais limitée à 20 litres d'essence ou 30 litres de gasoil par jour et par véhicule, et ce pour une semaine. Pour les poids lourds, le volume autorisé est de 50 litres de gasoil par jour.

Les stations de service cesseront la distribution dès passage sous le seuil de 25 % de stock

Par ailleurs, les préfectures ont indiqué que les stations-services "cesseront toute distribution de carburant dès lors qu'il ne leur restera que 25% du stock disponible pompable", afin de garantir l'approvisionnement des usagers prioritaires.

Un retour à la normale prévu en fin de semaine prochaine

Selon les préfectures, des réapprovisionnements sont prévus entre samedi et lundi et seront complétés au cours de la semaine suivante. Un retour à la normale est prévue "en fin de semaine prochaine".

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que les prix des carburants s’envolaient depuis quelques mois, l’invasion de l'Ukraine par la Russie a intensifié la flambée des prix. Dans toute la France, des mouvements de protestation des agriculteurs, taxis ou encore chauffeurs routiers ont rassemblé des centaines de personnes. Mais la Corse s’embrase, suite au décès d’Yvan Colonna.Cerise sur le gâteau : son caractère insulaire et son aspect montagneux ne facilitent pas les approvisionnements.

Rappelons également qu’en décembre 2021, l’Autorité de la concurrence s’était « saisie d’office » de pratiques présumées anti-concurrentielles sur le marché des carburants en Corse. Faisant suite à une enquête menée par ses services d’instruction.

L’Autorité de la concurrence, organisme indépendant, a d’ores et déjà examiné la situation du marché corse des carburants dans un rapport publié en novembre 2020. Il en ressort que sur l’île, les carburants sont plus chers qu’en métropole, malgré un taux de TVA réduit.

Dans son avis de 2020, l’Autorité attribuait cette différence de prix à des facteurs comme la géographie de l’île ou ses infrastructures disponibles, mais pointait aussi la situation monopolistique du groupe pétrolier Rubis, à travers la société Dépôts pétroliers de la Corse (DPLC), sur le stockage du carburant.

« Une autre filiale de ce groupe assurant, parallèlement, la coordination des approvisionnements des carburants distribués en Corse, ces dépôts sont dès lors un point de passage obligatoire à toute activité de distribution de carburants à la pompe en Corse », indiquait l’Autorité de la concurrence, en ajoutant que seuls trois opérateurs pétroliers se partageaient les stations-services de l’île: Rubis (Vito Corse), Total Corse et Ferrandi (Esso).

Sources : AFP, Préfectures de Corse

Pour résumer

Les carburants sont désormais rationnés en Corse. En effet, afin d'éviter une pénurie liée au blocage des dépôts pétroliers de l'île, les préfets de Corse ont annoncé que la vente de carburants était désormais limitée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.