par Thibaut Emme

Consommation carburant : climatisation ou vitres ouvertes ?

Avec les chaleurs de cet été caniculaire, quand on roule en voiture, on est tenté de mettre la climatisation ou de rouler les fenêtres ouvertes. Laquelle de ces deux solutions va vous faire consommer le plus ? On essaie d'y répondre.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Que ce soit la climatisation ou l'ouverture des fenêtres pour créer un courant d'air, cela fait augmenter la consommation du véhicule. La climatisation utilise le moteur pour fonctionner. Aussi, cela ponctionne une partie de l'énergie produite et fait ainsi augmenter la consommation. Les vitres ouvertes, de leur côté, dégradent la performance aérodynamique de la voiture. Là encore cela oblige à consommer plus pour avancer.

L'air conditionné d'une voiture va faire surconsommer de 0,5 l/100 km à 0,8 l/100 km. Plus on va régler la température intérieure très bas par rapport à la température extérieur et plus la climatisation va consommer. On vous déconseille de dépasser les 5 à 6° de différence. Surtout que biologiquement l'humain n'est pas fait pour les changements brutaux de température. Ce qui peut être fait c'est de varier la température. Quand vous arrivez à proximité de votre destination, remontez la température pour que le choc thermique soit moins important en sortant de la voiture.

Les vitres ouvertes préférables à basse vitesse

Et les fenêtres ouvertes ? Eh bien la surconsommation peut atteindre 4 à 5% à partir de 110 km/h et plus à 130 km/h. La climatisation semble donc être plus gourmande que les vitres grandes ouvertes. En revanche, le confort acoustique est totalement dégradé avec un bruit difficilement supportable sur long trajet si on conserve les vitres abaissées. Une possibilité reste évidemment le toit ouvrant qui crée moins de turbulences et donc de surconsommation tout en créant un mouvement de l'air de l'habitacle. Ainsi, il semble plus intéressant pour quelques décilitres de carburant de privilégier les vitres ouvertes, jusqu'à une certaine vitesse.

A vitesse modérée, la solution des vitres ouvertes est celle qui doit être privilégiée. La surconsommation sera bien plus faible et permettra de renouveler l'air pour moins de carburant supplémentaire que la climatisation. Cela ne refroidira pas autant l'habitacle qu'une climatisation. Pour ceux qui préfèrent rouler les vitres ouvertes, il y a la possibilité de mettre des sortes de "filets". Ils atténuent les turbulences (qui font consommer) tout en créant une dépression (grâce à la vitesse relative de l'air extérieur) propice à l'aspiration de l'air intérieur et donc aux courants d'air. Ce n'est pas pour autant miracle.

Et les solutions sur prises 12V ? Elle vont aussi faire consommer la voiture en tirant sur le circuit 12 volt sans pour autant apporter un réel plus aux occupants du véhicule. D'ailleurs, de façon générale, le plus vous évitez de brancher un appareil sur l'allume-cigare et plus vous économiserez du carburant. Là encore la surconsommation pourrait vous surprendre. Autant recharger le téléphone à la maison plutôt qu'à l'essence ou au gazole.

Reste une solution assez imparable : partir le soir au coucher du soleil ou tôt le matin, après ou avant les chaleurs.

Pour résumer

Que ce soit la climatisation ou les vitres ouvertes, cela va faire plus consommer la voiture. Mais, laquelle des deux solutions faut-il privilégier si on veut tout de même rafraichir l'habitacle.
L'ouverture des fenêtres est préférable à vitesse modérée. En revanche, cela provoque pas mal de bruits pas forcément agréables pour les occupants.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.