par Gautier Bottet

Chrysler quitte l'Australie

La décision n'est pas une surprise, elle fait que confirmer un état de fait. Chrysler quitte (à nouveau) l'Australie. La marque cesse également la production de véhicules avec conduite à droite.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

  • Chrysler 3ème acteur du marché dans les années 70

  • Moins de 1000 voitures par an depuis 2010

Une seule voiture figurait au catalogue de Chrysler en Australie, la 300. Un modèle qui en réalité n'est plus commandable depuis le début de l'année. Le réseau se contente en effet d'écouler les quelques dizaines d'unités en stock. En outre, l'homologation du modèle n'était valable que jusqu'au 31 décembre de cette année. Depuis plusieurs années, les ventes sont au plus bas : 152 exemplaires depuis le 1er janvier 2021, 218 en 2020, 292 en 2019... En prime, le plus gros client ces trois dernières années était la Police de l'état de Nouvelle-Galles du Sud, avec un contrat de 300 exemplaires sur 3 ans, qui arrive à terme lui aussi. Le communiqué officiel était donc attendu. Mais il ajoute un supplément d'information : Chrysler cesse aussi la production de modèles avec conduite à droite.

Ci-dessous, les ventes de Chrysler ces 10 dernières années

10 mois 2021152
2020218
2019292
2018249
2017257
2016461
2015924
20141656
20132675
20121359

Mais Chrysler n'a pas toujours été un constructeur discret en Australie. Le constructeur a débuté son activité en 1951, en rachetant son distributeur local. Durant les années 50, il a plusieurs sites de production dans le pays. La véritable hausses des ventes vient lors du lancement de la Valiant. Dans les années 70, Chrysler produira plus de 50 000 voitures par an. En 1971 s'ouvre un partenariat avec Mitsubishi, qui s'achèvera en 1980 par le rachat des opérations australiennes de Chrysler (alors au bord de la faillite) par le constructeur japonais. La production de Mitsubishi en Australie cessera en 2008.

C'est en 1994 que Chrysler revient en Australie, avec la Neon. Mais les ventes ne décolleront jamais vraiment, oscillant entre 2 et 3000 unités par an, avec un pic à 3600 en 2006, lors du lancement de la Chrysler 300 justement...

Pour résumer

La décision n'est pas une surprise, elle fait que confirmer un état de fait. Chrysler quitte (à nouveau) l'Australie. La marque cesse également la production de véhicules avec conduite à droite.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.