Lancer le diaporama
Chevrolet Corvette, le cabrio passe au toit rigide 1
+15
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Chevrolet Corvette, le cabrio passe au toit rigide

Le cabriolet ne pouvait manquer le rendez-vous du renouvellement de la Corvette, même en passant au  moteur central. Pour la version découvrable, une nouvelle révolution est au rendez-vous avec l'adoption d'un toit rigide rétractable.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

  • Première Corvette cabrio à toit rigide

  • Volume de coffre inchangé

Brièvement présenté lors du lancement de la nouvelle Chevrolet Corvette Stingray, la C8, le cabriolet est à présent officiellement dévoilé, et débutera sa production au premier trimestre 2020 quelques semaines seulement après le coupé. Un cabriolet qui n'a jamais quitté la gamme, et qui était, est-il besoin de le rappeler, la seule version disponible de 1953 à 1962. Le passage au moteur central ne change donc rien à cette tradition. Ce qui ne signifie pas qu'il n'y a pas de changement bien au contraire. En plus du moteur arrière, cette Corvette Stingray Cabrio passe au toit rigide rétractable. Un passage un peu à contre-courant, puisque presque tout le monde a aujourd'hui abandonné cette solution. Sauf justement les supercars comme les versions découvrables des McLaren, Lamborghini ou Ferrari. Du beau linge donc pour cette Corvette, dont le toit se replie ou se déploie en 16 s, en roulant jusqu'à 50 km/h comme il se doit.

Autre nouveauté pour la Corvette, ce toit est opéré par des commandes électriques, et non plus hydrauliques. En deux parties, le toit se replie derrière les sièges, ce qui n'a donc pas d'impact sur le volume des espaces de chargement, et il est complété d'une vitre électrique verticale qui permet d'ouvrir en totalité, ou de limiter les remous. Réalisé en matériau composite, tout comme l'espace dans lequel il se replie, le toit sera livré en série couleur caisse. En option, le toit et le deux couvre tonneaux seront traités en noir brillant. On note aussi la présence d'une caméra pour le rétroviseur central en haut du toit.

Question mécanique, peu de changements. Le châssis est adapté à la nouvelle configuration, mais la prise d'embonpoint devrait rester limitée. Quant au moteur, il est inchangé. On retrouve donc le V8 LT2. Un "small-block" de 6.2 atmosphérique, développant 369 kW / 502 ch et 637 Nm. Il est associé à une boîte double-embrayage à 8 rapports. Des versions plus musclées ne manqueront pas d'apparaître par la suite (Z06, ZR1...).

L'avis de Leblogauto.com

Tradition respectée pour la Corvette, qui avec cette version cabriolet conserve aussi sa place sur un marché où ce type de carrosserie reste un standard. Et même le dernier pré-carré pour les modèles découvrables qui ont par ailleurs quasiment disparu des concessions.

Pour résumer

Le cabriolet ne pouvait manquer le rendez-vous du renouvellement de la Corvette, même en passant au  moteur central. Pour la version découvrable, une nouvelle révolution est au rendez-vous avec l'adoption d'un toit rigide rétractable.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos