par Elisabeth Studer

Changan vend la part de sa coentreprise avec PSA à Baoneng

Le chinois Chongqing Changan Automobile vient de vendre sa part détenue dans sa coentreprise avec PSA, dénommée CAPSA.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

L’achat a été réalisé par une filiale de Baoneng dans le cadre d’une opération valorisée à 1,63 milliard de yuans (209 millions d'euros).

Un porte-parole de PSA a parallèlement confirmé que le constructeur français vendrait également sa participation de 50% de la coentreprise à cette même filiale de Baoneng. Ce groupe immobilier qui a fait son entrée sur le secteur automobile avec le rachat de Qoros en 2017

Une co-entreprise spécialisée dans la marque DS

Créée en 2011, Capsa est spécialisée dans la marque DS. Via cette opération, PSA rentrait alors dans le club des constructeurs disposant de deux coentreprises en Chine. La nouvelle structure établie avec Changan marquait un nouveau départ pour le lancement de la marque DS.

Le temps est à présent à la réduction des dépenses, de ce fait, les deux partenaires ont décidé de céder leurs parts au groupe Baoneng. L’usine continuera à produire pour PSA, et pour d’autres constructeurs.

Shenzhen Qianhai Ruizhi Investment, la filiale de Baoneng, a d’ores et déjà versé à Changan le premier versement prévu par leur accord.

Un niveau de ventes beaucoup trop bas

La coentreprise CAPSA (Changan Automobile PSA) a démarré sa production en 2014. D’abord avec la DS 5, puis les modèles spécifiques au marché chinois : DS 4S, DS 5LS, DS 6. De belles ambitions, certes, mais l’accueil restera frileux et les ventes ne décolleront pas.

Il est désormais impossible de maintenir l’activité d’une usine prévue pour 150 000 unités annuelles, alors que les ventes n’ont pas dépassé les 6 000 unités en 2018. Même le lancement du DS 7 Crossback n’a pas permis de redresser la barre.

Notre avis, par leblogauto.com

Ce changement pose notamment des questions sur l’avenir de DS alors que la Chine devait à l’origine porter le développement de la marque.

Si le retrait total de Chine ne semble pas être au programme, les productions locales devraient être sérieusement réduites à l’avenir.

Rappelons que les taxes à l’import des véhicules ont été réduites, et que ces modèles profitent toujours d’une aura assez favorable par rapport aux modèles produits sur place auprès des clients plus aisés.

Sources : Reuters, Baoneng

Pour résumer

Le chinois Chongqing Changan Automobile vient de vendre sa part détenue dans sa coentreprise avec PSA, dénommée CAPSA.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.