par Pierre-Laurent Ribault

Caterham Superlight R600

La Caterham Superlight R500 chère au Stig n'est plus la plus extrême des Caterham Seven. Elle laisse ce titre à une nouvelle évolution de l'éternel petit bolide, la R600, qui adopte un compresseur sur le moteur Ford Duratec 2 litres pour devenir une encore plus redoutable pistarde.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Cette nouvelle R600 est réservée pour l'instant à un nouveau championnat en Grande Bretagne à partir de 2013 qui devient la catégorie reine des séries Caterham. Le constructeur indique attendre une participation de 16 voitures au minimum en 2013 avant que la grille n'enfle les saisons suivantes.

Le moteur, qui développe quand même 279 chevaux, est sensiblement identique à celui de la barquette SP/300 R. En sus de cette nouvelle mécanique, la R600 garde la boîte séquentielle à 6 rapports de la R500, un différentiel à glissement limité et des slicks du manufacturier partenaire de Caterham, Avon.

Pour paraphraser Gertrude Stein, la Caterham Seven est une Caterham Seven est une Caterham Seven. Les propriétaires de R300 peuvent profiter de cette vérité fondamentale en transformant leur auto en R600 grâce au kit proposé par Caterham. Une Superlight R600 neuve est également disponible pour 44 995 livres sterling (56 000 euros). Il n'y a pas encore de version routière mais suivant l'exemple de la R500 on ne voit pas pourquoi ce ne serait pas le cas rapidement.

Source : Caterham

Pour résumer

La Caterham Superlight R500 chère au Stig n'est plus la plus extrême des Caterham Seven. Elle laisse ce titre à une nouvelle évolution de l'éternel petit bolide, la R600, qui adopte un compresseur sur le moteur Ford Duratec 2 litres pour devenir une encore plus redoutable pistarde.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.