par La rédaction

Brilliance se développe outre-Rhin

A l'évocation de la marque Brilliance, propriétaire d'une joint venture avec le géant allemand BMW, l'on se remémore dans les colonnes du blogauto l'état de la berline B6 suite au passage au révélateur crash-test mené par l'Adac en Allemagne. L'on peut aussi se souvenir des ambitions commerciales de la marque un tantinet utopiques. Aujourd'hui il n'est point question de la B6 mais de sa déclinaison plus petite alias BS2 qui vient d'y poser ses quatre roues.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

A l'évocation de la marque Brilliance, propriétaire d'une joint venture avec le géant allemand BMW, l'on se remémore dans les colonnes du blogauto l'état de la berline B6 suite au passage au révélateur crash-test mené par l'Adac en Allemagne. L'on peut aussi se souvenir des ambitions commerciales de la marque un tantinet utopiques. Aujourd'hui il n'est point question de la B6 mais de sa déclinaison plus petite alias BS2 qui vient d'y poser ses quatre roues.

Apès la BS4 et la B6, la BS2 débarque en Allemagne.Du coup le tandem Brilliance/BMW voit loin en espérant commercialiser environ 160 000 unités dans les cinq prochaines années aussi bien en Allemagne qu'Espagne ou France (via Asie Auto) tout en tablant déjà, à l'horizon 2018, sur une vente annuelle de 200 000 modèles sur le vieux continent.

Quant à la BS6 elle n' pas attendu longtemps avant de retrouver les feux de la rampe. Trois mois après le test numéro un, les travaux de consolidation afin d'accroître la sécurité lui ont permis de recevoir la note de trois étoiles (pour revoir en image le bilan du catastrophique premier test, cliquez ici). A lire également. Brilliance BS6 au cras-test : aïe, aïe, aïe... Pékin 2008 Live : Brilliance Break BS4, Les plans (réalistes) de Brilliance et Un crash en Brilliance BS4.

Source : Automotive News Europe.

Pour résumer

A l'évocation de la marque Brilliance, propriétaire d'une joint venture avec le géant allemand BMW, l'on se remémore dans les colonnes du blogauto l'état de la berline B6 suite au passage au révélateur crash-test mené par l'Adac en Allemagne. L'on peut aussi se souvenir des ambitions commerciales de la marque un tantinet utopiques. Aujourd'hui il n'est point question de la B6 mais de sa déclinaison plus petite alias BS2 qui vient d'y poser ses quatre roues.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.