par Elisabeth Studer

Borgward envisage de rentrer en Bourse

Après avoir ressuscité constructeur sino-allemand Borgward  souhaite désormais franchir une nouvelle étape. Il envisage ainsi d’entrer en Bourse « au cours des cinq années à venir, à plus ou moins un an près ».

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Après avoir ressuscité au salon de Francfort en septembre dernier, le constructeur sino-allemand Borgward  souhaite désormais franchir une nouvelle étape. Il envisage ainsi d’entrer en Bourse « au cours des cinq années à venir, à plus ou moins un an près ».

Disparu en 1961,  Borgward renaît désormais grâce à des capitaux chinois. Créée en 1933, la marque avait été mise en liquidation  avant de renaître il y a quelques années sous l’impulsion du petit-fils du fondateur, avec le soutien d'investisseurs chinois et d'un ancien responsable des relations publiques du groupe Daimler. Les nouveaux actionnaires, majoritaires au sein de la structure, sont issus de la société chinoise Foton, elle-même filiale de Beijing Automotive (BAIC).

Le constructeur a débuté la production de son SUV BX7 - assemblé en Chine - et dispose d'ores et déjà d’un réseau de distribution de 40 concessionnaires dans le pays. D’ici à la fin de 2016, ce chiffre devrait être porté à 100 dans l'Empire du Milieu.

La commercialisation du BX7 devrait débuter au printemps 2016 en Chine, puis en 2017 en Europe. Le modèle sera notamment disponible en versions électrique  et hybride rechargeables. A moyen terme, Borgward se fixe pour objectif de vendre 500 000 véhicules par an.

Sources : Automobilwoche, Handelsblatt

Crédit Photo : Borgward

Pour résumer

Après avoir ressuscité constructeur sino-allemand Borgward  souhaite désormais franchir une nouvelle étape. Il envisage ainsi d’entrer en Bourse « au cours des cinq années à venir, à plus ou moins un an près ».

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.