par Nicolas Anderbegani

BMW dit adieu au V12 avec une série 7 très spéciale

Ce n'était qu'une question de temps. Avec des réglementations restrictives sur les émissions et le "blitzkrieg" de l'électrique dans toute l'industrie automobile, le moteur V12 est en sursis. Le moment est donc venu pour le V12 de BMW, qui va disparaître après une petite série exclusive ultime de la nouvelle série 7.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

The final countdown !!!

Le V12 est un monument en péril, une merveille du monde mécanique qui, peu à peu, est vouée à subir le destin du phare d’Alexandrie ou du colosse de Rhodes. Ferrari travaille à sa sauvegarde, mais ce sera sans doute via un downsizing et une turbocompression qui, aux yeux des puristes du V12, ressemblera sans doute au rajout d’un coup de stabilo sur une peinture de Leonard. Lamborghini étrennera un V12 hybride sur la remplaçante de l’Aventador. Et il semble peu probable que l’exception culturelle italienne réclamée de l’autre côté des Alpes par certains élus émeuve les technocrates européens, qui ont fixé le cap de l’interdiction du thermique en Europe à 2035.

35 ans d'histoire !

Constructeur de V12 églalement, BMW a annoncé une nouvelle édition limitée M760Li xDrive simplement appelée "The Final V12". Comme son nom l'indique, ce sera le dernier véhicule de série BMW à être équipé d'un moteur V-12. Seulement 12 exemplaires seront vendus au public. Le constructeur bavarois devance donc Mercedes dans le retrait de cette noble mécanique.

Le premier V12 de BMW, le M70 de 5,0 litres, a fait ses débuts dans la BMW Série 7 E32 de 1987. Également disponible dans l'impressionnante Série 8, c'était le premier V12 à être couplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports dans un véhicule de série.

Entièrement en aluminium, ce moteur est de la pure orfèvrerie mécanique. Construit sur 2 rangées de 6 cylindres formant un V à 60°, il présente alors un équilibrage parfait des masses. Par ailleurs, le 12 cylindres ne possède pas de câble d’accélérateur et introduit la commande électronique du papillon des gazs, système très avancé en 1990, tout comme sa gestion électronique du moteur.

Le moteur va ensuite subir une augmentation de cylindrée à 5,3 litres, puis 5,4 litres, puis 6,0 litres dans la série 7 au début du XXième siècle. Maintenant, le moteur est doté d'une imposante cylindrée de 6,6 litres, assisté de deux turbocompresseurs, pour un total de 601 chevaux. Une boîte automatique ZF à huit rapports envoie de la puissance aux quatre roues, ce qui donne un temps de 0 à 100 Km/h de 3,6 secondes.

Baroud d'honneur à...12 exemplaires !

Cette M760Li en édition limitée bénéficiera de légères modifications extérieures et intérieures exclusives, avec des jantes spéciales en alliage à double rayon de 20 pouces peintes en gris fenêtre ou en noir jais, puis polies pour révéler une surface argentée foncée et un badge "V12" sur le couvercle du coffre à la place de l'habituel "M760Li".

À l'intérieur, vous trouverez des plaques de seuil et une plaque numérotée montée sur la console centrale indiquant "The Final V12". On trouvera évidemment le pack complet d'aides à la conduite de BMW, les sièges arrière « type fauteuils », un ciel de toit recouvert de LED, des phares LED adaptatifs avec lumière laser et un système audio signé Bowers & Wilkins. Les 12 acheteurs auront la possibilité de choisir la voiture à peindre dans l'une des options de peinture individuelles de BMW et dans l'un des choix de cuir individuels de l'entreprise.

BMW prévoit d'approcher les acheteurs précédents avec une invitation à acheter The Final V12. La production devrait démarrer en juin 2022, les livraisons commençant début juillet. Le prix n'a pas encore été révélé, mais compte tenu de l'exclusivité de cette voiture et de sa valeur symbolique, elle dépassera allègrement les 170/180000 dollars de l’actuelle M760Li xDrive.

Chaque exemplaire de Série 7 "Final V12" sera également accompagnée d'un "trophée" conçu pour être placé sur les bureaux des propriétaires qui commémore leurs véhicules et reconnaît la peinture, le cuir et le numéro d'identification du véhicule de la voiture qu'ils ont commandée. Un futur collector, à n’en pas douter.

Pour résumer

Ce n'était qu'une question de temps. Avec des réglementations restrictives sur les émissions et le "blitzkrieg" de l'électrique dans toute l'industrie automobile, le moteur V12 est en sursis. Le moment est donc venu pour le V12 de BMW, qui va disparaître après une petite série exclusive ultime de la nouvelle série 7.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.