par La rédaction

Bilan 2009 : Ferrari en recul de 5 %

Quelques mois après la fin de l'exercice 2009, les bilans commerciaux enregistrés par les différents constructeurs continuent de tomber. C'est le cas aujourd'hui de marque au cheval cabré a plutôt bien résisté à la contracture globale du marché automobile international et annonce un recul de ses ventes de l'ordre de 5 % à 6 250 unités livrées (2008 avait été le meilleur exercice de la marque). Une donnée à mettre en parallèle avec un segment des luxueuses voitures de sport en baisse globale de 35 % environ.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Quelques mois après la fin de l'exercice 2009, les bilans commerciaux enregistrés par les différents constructeurs continuent de tomber. C'est le cas aujourd'hui de Ferrari. La marque au cheval cabré a plutôt bien résisté à la contracture globale du marché automobile international et annonce un recul de ses ventes de l'ordre de 5 % à 6 250 unités livrées (2008 avait été le meilleur exercice de la marque). Une donnée à mettre en parallèle avec un segment des luxueuses voitures de sport en baisse globale de 35 % environ.

Ce résultat peut donner de l'ambition à Ferrari pour cette année alors même que les livraisons de la 458 Italia commencent réellement et que la California séduit assez largement avec plus de 60 % de nouveaux clients débarquant chez la marque.

En détails, le marché américain reste le premier débouché commercial de la marque au cheval cabré avec 1 467 unités commercialisées en recul de 200  exemplaires. Sur l'ensemble du marché européen, on note un repli de 6 %  à 2 752 unités livrées. Plus en détails encore, Italie et Allemagne conservent leurs deux premières places avec 655 unités et 644 unités. Le moyen orien enregistre une progression de 29 % à 471 exemplaires. Sur la globalité de la région Asie/Pacifique, une hausse de 3 % est totalisée à 2 752 unités. Le Japon maintient son statut avec 8 % des modèles livrés tandis que le volume des modèles écoulés en Chine grimpe à 206 exemplaires.

Question finance, le bénéfice d'exploitation de Ferrari s'est établi à 245 millions d'euros en 2009, contre 341 millions un an plus tôt.

A voir également chez Ferrari. Galerie 458 Italia tenue de guerre.

Source : Ferrari.

Pour résumer

Quelques mois après la fin de l'exercice 2009, les bilans commerciaux enregistrés par les différents constructeurs continuent de tomber. C'est le cas aujourd'hui de marque au cheval cabré a plutôt bien résisté à la contracture globale du marché automobile international et annonce un recul de ses ventes de l'ordre de 5 % à 6 250 unités livrées (2008 avait été le meilleur exercice de la marque). Une donnée à mettre en parallèle avec un segment des luxueuses voitures de sport en baisse globale de 35 % environ.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.