par La rédaction

Bilan 2008 : PSA affiche une perte de 367 millions d'euros

Volkswagen) n'espèrent pas retrouver le chemin de la rentabilité avant 2010 au mieux.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

PSA Peugeot Citroën boucle l'exercice 2008 dans le rouge et officialise une perte nette de 367 millions d'euros contre un résultat positif dépassant le milliard d'euros en 2007. Si l'année 2008 s'est conclue sur une note négative, 2009 devrait être du même tonneau, même pire. Quant à l'avenir à court terme, les dirigeants du deuxième plus important constructeur européen d'automobiles (derrière Volkswagen) n'espèrent pas retrouver le chemin de la rentabilité avant 2010 au mieux.

Après avoir indiqué il y a quelques semaines un recul de ses ventes à l'échelon mondial de 4,9 % (quand pour cette même période PSA Peugeot Citroën tablait sur une progression de 5 %), le constructeur français avance son bilan marqué par une perte nette de 367 millions d'euros. Le chiffres d'affaire à plus de 54 milliards d'euros recule de 7,4 % par rapport à 2007. Quant au résultat courant opérationnel, en recul de 1%, il atteint 550 millions d'euros. 2009 s'annonce pire pour le constructeur.

Confirmation signée des propos de Christian Streiff déclarant récemment s'attendre à un repli des ventes de l'ordre de 20 %. "Nos priorités sont claires dans une perspective de difficultés prolongées. Il nous faudra concentrer la majorité de nos efforts sur la réduction des stocks et utiliser à bon escient la trésorerie dans le cadre du programme Cash 2009, ceci afin de renouer avec la rentabilité si possible dès 2010", s'est exprimé Christian Streiff.

PSA devrait donc accélérer son plan de départs volontaires (au moins 11 000 selon les sources pour l'année 2009) alors qu'il s'est engagé auprès du gouvernement français à ne pas mettre en place de plan social en 2009 ou à fermer des complexes industriels, contrepartie exigée, et acceptée, après le plan de soutien financier débloqué par l'Etat (prêt à taux bonifié). Sera-ce compatible ? A suivre.

Quant aux dividendes promis aux actionnaires, ils devraient être calculés et versés tenant compte "de la dégradation des résultats du groupe". A suivre également. Un point que l'on ne devrait pas manquer d'observer de près dans les plus hautes sphères étatiques.

A lire également. Ventes mondiales du groupe PSA : recul de 4,9 % en 2008, Trois milliards pour PSA et PSA : Streiff pourrait perdre le volant.

Source : AFP, PSA et Itélé.

Pour résumer

Volkswagen) n'espèrent pas retrouver le chemin de la rentabilité avant 2010 au mieux.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.