par Joest Jonathan Ouaknine

Bientôt un championnat indien de courses de camions?

Tata n'a pas vraiment de passé sportif. Si l'on excepte son sponsoring, notamment en F1. En mars prochain, le constructeur indien prévoit un évènement grandiose. Tata va débarquer à Buddh avec 12 machines, confiées "à des pilotes internationaux". Détail particulier : ce sera pour une course de camions.Apparemment, les Tata Prima utilisés seront similaires aux véhicules du championnat d'Europe de camions. Tata rêve d'ailleurs qu'en 2015, la course deviennent une coupe ouverte, avec d'autres constructeurs présents.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Tata n'a pas vraiment de passé sportif. Si l'on excepte son sponsoring, notamment en F1. En mars prochain, le constructeur indien prévoit un évènement grandiose. Tata va débarquer à Buddh avec 12 machines, confiées "à des pilotes internationaux". Détail particulier : ce sera pour une course de camions.Apparemment, les Tata Prima utilisés seront similaires aux véhicules du championnat d'Europe de camions. Tata rêve d'ailleurs qu'en 2015, la course deviennent une coupe ouverte, avec d'autres constructeurs présents.

En attendant, en 2014, il n'y aura qu'un unique rendez-vous, en mars donc.

Vicky Chandhok, le patron de la fédération indienne, se dit très enthousiaste. Il faut dire que le sport auto a du mal à décoller en Inde. La Polo Cup reste bien esseulé. La MRF 1600 a bien du mal à décoller. La MRF 2000 préfère s'exiler au Moyen-orient, faute de circuits dignes de ce nom (hors de Buddh.) Quant à la JK Racing India, il s'agit de vieilles Formule BMW louées par EuroInternational à d'illustres inconnus pour un one shot sur le circuit de F1.

Parmi les futurs "routiers sympas", on peut déjà a priori tabler sur Karun Chandhok (fils de Vicky.)

Crédit photo : Tata

Source :

India Today

Pour résumer

Tata n'a pas vraiment de passé sportif. Si l'on excepte son sponsoring, notamment en F1. En mars prochain, le constructeur indien prévoit un évènement grandiose. Tata va débarquer à Buddh avec 12 machines, confiées "à des pilotes internationaux". Détail particulier : ce sera pour une course de camions.Apparemment, les Tata Prima utilisés seront similaires aux véhicules du championnat d'Europe de camions. Tata rêve d'ailleurs qu'en 2015, la course deviennent une coupe ouverte, avec d'autres constructeurs présents.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.