par Frederic Papkoff

Bientôt la quille pour le Humvee

Depuis des mois, GM tente de vendre Hummer à Tengzhong. Une vente qui n'a en fait strictement rien à voir avec le véhicule militaire duquel est issue la marque Hummer : le Humvee. Mais lui aussi prendra bientôt sa retraite, après 25 ans de service sous les drapeaux.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Depuis des mois, GM tente de vendre Hummer à Tengzhong. Une vente qui n'a en fait strictement rien à voir avec le véhicule militaire duquel est issue la marque Hummer : le Humvee. Mais lui aussi prendra bientôt sa retraite, après 25 ans de service sous les drapeaux.

S'ils partagent des racines communes, Hummer et le Humvee (traduction phonétique de l'acronyme HMMWV (High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicle) n'ont aujourd'hui plus rien à voir. En effet, si en 1999 GM acquiert les droits sur la marque Hummer, utilisée pour les versions civiles du Humvee depuis 1992, le groupe de Détroit ne possède aucune participation financière au capital de AM General, le constructeur. C'est d'ailleurs à ce dernier qu'est revenue la tâche d'assembler les Hummer H1, puis H2, deux modèles sur lesquels Tengzhong n'aura pas accès en cas de finalisation du rachat.

Le Hummer a finalement suivi la même voie que la Jeep, avec la même société... Les origines de AM General remontent à 1903, lorsque la Standard Wheel Company de Terre Haute devient Overland Automotive Company. Une société rachetée en 1908 par John North Willys, et la société devient en 1912 Willys-Overland. Oui, le même Willys-Overland qui donnera naissance durant la seconde guerre mondiale à la célèbre Jeep. En 1953, nouveau rachat par Henry J. Kaiser qui renomme la société en Kaiser-Jeep en 1963, un an avant le rachat des installations industrielles de feu Studebaker. En 1967, les activités militaires deviennent une division à part entière de Kaiser-Jeep, avant un nouveau rachat en 1970, par American Motors. L'année suivante, la division militaire devient une filiale à part entière, nommé AM General Corporation.

En 1983, cette société est rachetée par LTV Corportation, et donc totalement séparée de Jeep. C'est justement en 1983 que AM General remporte le premier contrat avec l'armée pour la fourniture des premiers exemplaires, qui quitteront l'usine de South Bend le 2 janvier 1985. En 1992, il commence même sa carrière civile, et ironie du sort, Jeep tentera un procès en plagiat concernant le dessin de la calandre, née lorsque les deux marques appartenaient à la même entité. Depuis, ce sont plus de 240.000 exemplaires qui ont été produits et fournis l'armée américaines et à d'autres pays.

2009 devrait voir les derniers exemplaires sortir des chaînes. En effet, le budget 2009 de l'armée comprend encore 2.620 exemplaires, qui sont annoncés comme étant les derniers. Le Pentagone souhaite en effet à présent adopter des véhicules plus modernes, et plus adaptés aux nouveaux terrains militaires. Car s'il a été l'un des héros de la guerre du Golfe, première du nom, il touche aujourd'hui ses limites. Le Humvee n'a en effet pas été conçu pour devenir un engin blindé...

Tout n'est pas fini pour lui non plus. D'une part, le constructeur comme les représentants de l'Indiana ou de la ville d'Inidanapolis (AM General est basé dans sa banlieue) s'activent pour tenter de faire prolonger la production jusqu'en 2011. D'autre part, le renouvellement du parc sera long, et le budget 2009 de l'armée de terre comprend près d'un milliard de dollars pour le seul entretien des Humvee...

Sans oublier qu'AM General est en compétition pour la nouvelle génération de véhicules tactiques légers (JLTV - Joint Light Tactical Vehicles).

Pour résumer

Depuis des mois, GM tente de vendre Hummer à Tengzhong. Une vente qui n'a en fait strictement rien à voir avec le véhicule militaire duquel est issue la marque Hummer : le Humvee. Mais lui aussi prendra bientôt sa retraite, après 25 ans de service sous les drapeaux.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.