par Joest Jonathan Ouaknine

Bide abyssal : Tata doit renommer la Zica

En décembre, Tata a lancé son ambitieuse Zica. Le constructeur va devoir lui trouver un nouveau nom en catastrophe. La veille de sa présentation officielle.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

En décembre, Tata a lancé son ambitieuse Zica. Le constructeur va devoir lui trouver un nouveau nom en catastrophe. La veille de sa présentation officielle.

"Zica" est l'acronyme de "zippy car" et il doit évoquer le dynamisme et l'agilité. Cette citadine low-cost doit remplacer les vieilles Indica et Indigo et surtout, venir chatouiller le maharajah Maruti.

Depuis peu, le virus zika fait les gros titres. Véhiculé par les moustiques, il peut provoquer des malformations du fétus chez la femme enceinte et des troubles neurologiques chez l'adulte. L'OMS l'a classé au niveau "pandémie" et le Brésil, l'un des pays touchés, retient son souffle à l'approche des J.O.

L'homonyme met mal à l'aise Tata. Le constructeur clame qu'au moment du dépôt du nom, personne ne parlait du virus. Il est pourtant connu depuis les années 50 et d'ailleurs, il porte le nom du lac, en Ouganda, où il a été identifié.

Le 1er février, une source confie au Guardian que Tata "doit réfléchir à un éventuel changement de nom". La réflexion n'a duré qu'un seul jour : la Zica va changer de nom. Le nouveau patronyme n'a pas encore été choisi. Le problème, c'est que la citadine doit être dévoilé demain au salon de New Delhi. Impossible de rebadger les véhicules et de réimprimer les catalogues d'ici là. Sans parler de la campagne TV avec Leo Messi...

Crédit photo : Tata

Pour résumer

En décembre, Tata a lancé son ambitieuse Zica. Le constructeur va devoir lui trouver un nouveau nom en catastrophe. La veille de sa présentation officielle.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.