par Patrick Garcia

Bertone s'offre à Lancia

A Genève, c'est sans conteste que l'on peut affirmer que le Concept-car Suagnà renouait avec l'ambition autrefois marque de fabrique de la Carrozzeria Bertone. Depuis les grandes heures de Scaglione, Giugiaro, Gandini, la firme vivote et a parfois du mal à trouver des partenaires chez les contructeurs. Aujourd'hui Lilli, femme de Nuccio disparu en 1997, cherche à remettre l'entreprise sur la bonne voie et promet 150 millions d'euros d'investissement si Lancia accepte de faire construire son futur coupé-cabriolet à Grugliasco, fief de Bertone.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

A Genève, c'est sans conteste que l'on peut affirmer que le Concept-car Suagnà renouait avec l'ambition autrefois marque de fabrique de la Carrozzeria Bertone. Depuis les grandes heures de Scaglione, Giugiaro, Gandini, la firme vivote et a parfois du mal à trouver des partenaires chez les contructeurs. Aujourd'hui Lilli, femme de Nuccio disparu en 1997, cherche à remettre l'entreprise sur la bonne voie et promet 150 millions d'euros d'investissement si Lancia accepte de faire construire son futur coupé-cabriolet à Grugliasco, fief de Bertone.

Bertone est en souffrance depuis de nombreuses années. Sa période de Lumière s'est achevée dans les années 80-90 lorsque la mutation de monde automobile a consacré les constructeurs qui ont pris sous leur coupe tout le processus de construction et d'étude. Certains comme Giugiaro, Pininfarina se sont adaptés en trouvant des collaborations jusqu'en Asie et en investissant dans des outils de production modernes alors que Bertone ne pouvait s'assurer la trésorerie nécessaire pour procéder à ses évolutions. En 1997, la disparition de Nuccio, emblématique patron, laisse la société exsangue.

C'est sa femme Lilli qui, depuis, essaie de s'assurer les services des personnes les plus compétentes pour renouer avec le succès et à l'heure, ou même Pininfarina annonce des résultats d'exploitation catastrophiques, il faut en passer par quelques sacrifices d'orgueil.

Porté par le succès d'estime généré par la Suagnà, Bertone qui a eu vent des projets de coupé-cabriolet de Lancia (remplaçant la Fulvia un temps envisagée) vient proposer à la firme italienne de fabriquer ce futur véhicule image (production estimée de 20.000 ex/an dès la fin 2007) avec pour argument massue, l'assurance d'investir 150 millions d'euros dans le projet.

Payer pour bosser ou investir pour séduire, c'est selon.

Bertone dont la production des 2000 Mini Cooper S est le dernier contrat à honorer n'a pas le choix. Nous serons donc heureux d'apprendre que le groupe Fiat considére la chose avec beaucoup d'attention.
Croisons les doigts

Lire également: Mini Cooper Cooper
                          Mini Cooper S JCWGP
                         Lancia Stratos: le vrai phénomène

source: Automotive News

Pour résumer

A Genève, c'est sans conteste que l'on peut affirmer que le Concept-car Suagnà renouait avec l'ambition autrefois marque de fabrique de la Carrozzeria Bertone. Depuis les grandes heures de Scaglione, Giugiaro, Gandini, la firme vivote et a parfois du mal à trouver des partenaires chez les contructeurs. Aujourd'hui Lilli, femme de Nuccio disparu en 1997, cherche à remettre l'entreprise sur la bonne voie et promet 150 millions d'euros d'investissement si Lancia accepte de faire construire son futur coupé-cabriolet à Grugliasco, fief de Bertone.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.