par Elisabeth Studer

Berlin contraint par la justice de bannir les diesels

Berlin va restreindre la circulation des véhicules diesel les plus polluants. Important à noter : il ne s'agit pas d'une volonté politique de la municipalité mais d'une décision juridique ordonnée par un tribunal berlinois.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La justice allemande vient en effet d'ordonner à Berlin d'interdire la circulation de la majorité des véhicules diesel sur certains axes routiers importants de la capitale. Le tribunal avait été préalablement saisi par une ONG environnementale.

Une quinzaine de kilomètres de rues dans le centre élargi de la capitale sont concernés, dont la célèbre Friedrichstrasse. 200 000 véhicules pourraient être ainsi bannis de ces artères si l'on en croit la presse allemande.

Les véhicules à la norme Euro 6 bientôt uniquement tolérés

A compter du 1er avril 2019, les véhicules diesel de normes Euro 0 à 5 - donc ceux âgés de plus de trois ou de quatre ans - ne pourront plus circuler dans la zone concernée, située en plein cœur de Berlin.

L'association de protection de l'environnement Deutsche Umwelthilfe (DUH), à l'origine de la saisine contre Berlin, réclamait quant à elle l'interdiction des véhicules diesel répondant aux normes Euro 1 à Euro 4 d'ici la fin de l'année 2018 et des véhicules diesel aux normes Euro 5 d'ici septembre 2019.

En février dernier, le tribunal administratif fédéral de Leipzig avait jugé pour sa part que les grandes villes allemandes avaient le droit d'interdire la circulation des voitures diesel jugées polluantes.

La ville de Francfort mettra en vigueur une interdiction de ce type en février 2019. La ville-État de Hambourg a d'ores et déjà interdit la circulation sur certains de ses axes routiers des modèles diesel ne respectant pas les normes Euro 6.

Le gouvernement local a quant à lui fait valoir qu'il préférerait avoir recours à d'autres solutions, souhaitant promouvoir l'usage du vélo et des transports en commun, la mobilité électrique et une gestion plus efficace du trafic avec plus de routes limitées à 30 km/h.

Plan de sortie de crise pour la mise à jour des diesels

Tentant d'éviter que de telles mesures ne soient généralisées à l'ensemble de l'Allemagne – ce qui, le cas échéant, aurait d'importants impacts tant sur les constructeurs que sur les détenteurs de véhicules diesel - le  gouvernement allemand a parallèlement annoncé mardi un plan de sortie de crise sur l'épineux dossier des  mises à jour des moteurs diesel. Un compromis a pu être établi en vue de proposer des adaptations techniques des véhicules aux frais du constructeur ou des primes à l'achat. Néanmoins, ce plan a d'entrée été vu comme un sauvetage in extremis - pour ne pas dire désespéré - du diesel.

«  Le diesel et l'essence n'ont plus leur place dans les centres-villes modernes  », a déclaré dans un communiqué Greenpeace, qualifiant la décision berlinoise de «  gifle pour le gouvernement  » de Merkel. Lequel tente de préserver les intérêts des constructeurs automobiles, grands pourvoyeurs d'emplois outre Rhin.

Sources : Reuters, AFP

Pour résumer

Berlin va restreindre la circulation des véhicules diesel les plus polluants. Important à noter : il ne s'agit pas d'une volonté politique de la municipalité mais d'une décision juridique ordonnée par un tribunal berlinois.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.