par Gautier Bottet

Audi Q5 Sportback, vous avez dit "Sport" back ?

La famille Sportback vient s'enrichir d'un troisième SUV, avec l'Audi Q5 Sportback. Un nom qu'il doit à son hayon arrière incliné plus qu'à une quelconque allure plus dynamique que le Q5 classique. En Chine où il a été présenté, il se déclinera en version Q5L Sportback.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

  • Carrosserie différente après le pied B

  • Modularité et habitabilité conservées

Tardivement dans sa carrière, l'Audi Q5 accueille donc une seconde carrosserie s'inscrivant dans la mode des "SUV Coupé". Ce Q5 Sportback a été dévoilé au salon de Pékin, et il suit la même recette que le Q3 du même tonneau lancé il y a quelques mois. Soit un changement de la partie supérieure de la carrosserie après le pied B, avec une partie arrière (un peu) plus fuyante.

Néanmoins, Audi a tenu à conserver l'habitabilité de son "coupé". Le pavillon est donc à la même hauteur, jusqu'à l'articulation du hayon qui est reculée au maximum (derrière la tête des passagers arrière). L'arrière est donc bien moins fuyant qu'un X4 ou un GLC Coupé par exemple. Au final, cela va ainsi à l'encontre de l'effet recherché, avec un popotin  rondouillard plus que véritablement dynamique. Le petit pli au bas de la lunette ne parvient pas à sauver le coup. La recette avait bien mieux fonctionné sur un Q3 dont les lignes sont à la base plus acérées dans la partie arrière.

[t20baic id=continentalgt2017 before=https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2020/09/2020_Audi-Q5-Sportback.jpg after=https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2020/09/2020_Audi-Q5.jpg ]

Toujours afin de montrer que ce Sportback est aussi familial que le Q5 standard, la banquette coulissante est ici de série, et le coffre ne perd que 10 petits litres pour un total de 510 l. Et avec 4m69, la différence de longueur est une affaire de millimètres.

Question moteurs, ce Q5 Sportback adopte une gamme similaire à celle du Q5 tout juste restylé. En TDI uniquement dans nos contrées, soit le 2.0 TDI décliné en versions 120 kW / 163 ch ou 150 kW / 205 ch. Ces 35TDI et 40TDI sont associés à la boîte double-embrayage à 7 rapports, et le plus puissant est uniquement proposé en Quattro.  Un moteur essence est aussi au programme de lancement. En 4 cylindres 2.0 TFSI avec micro-hybridation 12V tout d'abord pour le 45TFSI développant 265 ch.

Dans les mois suivants, la gamme s'étoffera. Tout d'abord avec le 50TDI équipé du V6 3.0 TDI de 286 ch, avec une boîte automatique 8 rapports et la transmission Quattro. Puis le SQ5 qui devrait pour sa part hériter du V6 3.0 TFSI de 349 ch. Enfin l'hybridation rechargeable sera aussi de la partie, probablement avec deux versions différentes.

Notre avis, par leblogauto.com

Arrivé tardivement sur le créneau, le groupe Volkswagen semble avoir un peu de mal dans la réalisation de ses SUV coupés, que ce soit en Chine sous la marque Volkswagen (Tiguan X ou Tayron X) ou ici avec ce Q5 Sportback. L'intention est de ménager l'habitabilité aux places arrière, c'est louable. Mais cela semble faire manquer l'objectif qui est de dynamiser la partie arrière. En ce qui concerne ce pauvre Q5 Sportback, certains n'hésiteront pas à le comparer à une grosse Suzuki Baleno. Le Q5 Balenoback?

Pour résumer

La famille Sportback vient s'enrichir d'un troisième SUV, avec l'Audi Q5 Sportback. Un nom qu'il doit à son hayon arrière incliné plus qu'à une quelconque allure plus dynamique que le Q5 classique. En Chine où il a été présenté, il se déclinera en version Q5L Sportback.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.