par Thibaut Emme

Audi attaquerait NIO pour ES6 ES8

Les marques mais aussi les noms de véhicules sont souvent sujets à bataille entre constructeurs. Mais, cela va rarement jusqu'au tribunal. On se souvient du jugement qui empêche Polestar d'utiliser son logo car jugé trop proche des chevrons de Citroën.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Si on en croit CNEV Post, Audi aurait lancé une attaque judiciaire contre NIO devant la cour de Munich. Selon Audi, au moins deux modèles de NIO porte un nom qui viole les droits de marque de la marque aux anneaux. En effet, pour eux, l'ES6 et l'ES8, deux SUV de NIO, ont des noms trop proches de S6 et S8 et enfreindraient donc la protection de marque.

"Comme beaucoup de sociétés à succès, Audi a toujours fait attention à protéger ses marques" déclare un porte-parole.

Cette attaque surprend quelque peu puisque l'ES8 est vendu en Norvège depuis l'an dernier. Nio vend également en Chine depuis plus longtemps l'ES6 et ES8. Sans doute est-ce la volonté de NIO de s'attaquer au marché Allemand, mais aussi Suède, Danemark et Payx-Bas qui a déclenché l'ire d'Audi ?

Esthétiquement, le NIO ES8 ne peut pas être confondu avec un Audi. Il lorgne plutôt du côté de Kia ou d'autres productions modernes typées SUV. Grand SUV 6 ou 7 places, 100% électrique, le NIO ES8 offre 400 kW de puissance sur les 4 roues avec une autonomie annoncée de 375 km pour la batterie 75 kWh et 500 km avec celle de 100 kWh. En Norvège, il débute à un peu plus de 50 000 €.

Des précédents célèbres

L'histoire automobile est remplie de batailles pour des noms. Il y a l'histoire célèbre de la Porsche 901 devenue 911 car Peugeot avait déposé les noms avec un 0 central. On rappelait aussi le logo Polestar fait de deux chevrons tête-bêche qui n'a pas plu à Citroën. Plus insolite, Mitsubishi a du renommer sa Mirage en "Space Star".

Au début des années 70, Renault veut moderniser son logo. La société Kent, un sous-traitant automobile envoie des courriers à Renault qui seront ignorés. On doit se dire qu'une fois lancé en production, le nouveau logo s'imposera. Kent insiste et obtient gain de cause. La régie sortira le logo dit "Vasarely" en 1972 après quelques mois de production. Les rares modèles sortis avec le logo interdit ont une belle cote auprès des collectionneurs.

 

Pour résumer

Audi attaquerait la marque NIO pour l'ES6 et l'ES8 dont les noms sont jugés trop proches du S6 et du S8 de la marque aux anneaux. Une bataille entre constructeurs qui n'est pas une première et qui est aussi ancienne que l'automobile ou presque.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.