par Thibaut Emme

Aston Martin vire Tobias Moers et recrute Amedeo Felisa

Moins de deux ans après son arrivée chez Aston Martin, Tobias Moers, transfuge de la maison AMG, démissionne de son poste de PDG. Visiblement des "frictions" avec sa direction l'aurait poussé vers la sortie.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Fin mai 2020, Moers était annoncé en grande pompe chez Aston Martin. Venant de chez Mercedes-AMG, tout le monde analysait cela comme un rapprochement un peu plus étroit entre Aston Martin et Mercedes, fournisseur de moteurs pour les véhicules de route, mais aussi de Formule 1. Depuis quelques mois, des rumeurs de départs se faisaient entendre. Malgré les dénégations de Lawrence Stroll, le propriétaire de Aston Martin Lagonda, il faut bien se rendre à l'évidence : les rumeurs étaient vraies.

Il faut dire que Aston Martin annonce pour le premier trimestre 2022 des résultats en fort recul. 1 168 véhicules contre 1 353 sur T1 2021 soit -14%. Les véhicules vendus plus chers (merci les livraisons des Valkyrie) sauvent un peu la mise avec une augmentation de 4% du Chiffre d'Affaires. Le déficit se creuse à £m47,7 contre £m15,3 l'an dernier. Est-ce que les résultats ont fini de pousser Moers vers la sortie ? Ou bien est-ce l'annonce de l'électrification, lui l'homme des "moteurs thermiques velus" ?

Il est donc remplacé par Amedeo Felisa, 76 ans. Cet ingénieur Italien a débuté chez Alfa Romeo avant de rejoindre Ferrari. Il a fait tout le reste de sa carrière à Maranello, devenant Directeur Général en 2006, puis succédant à Jean Todt en 2008 en tant qu'administrateur délégué de la marque jusqu'en mai 2016. Moers est donc remplacé par un ingénieur Polytechnique (de Milan) qui chapeauté des projets comme la 360 Modena (son tout premier projet en tant que chez de projet). Et pourtant, cet homme sans doute amoureux des belles mécaniques thermiques, va devoir s'attaquer à l'électrification d'Aston Martin. Cela passera par une hybride rechargeable PHEV dans la Valhalla, puis du 100% électrique à l'horizon 2025.

En même temps que son nouveau CEO, Aston Martin recrute un nouveau Directeur Technique (CTO) en la personne de Roberto Fedeli. Lui aussi ancien de Ferrari, il est considéré comme le papa technique de la Ferrari LaFerrari. Il a quitté Ferrari en 2014 pour BMW. Puis il a dirigé la technique chez Maserati durant deux ans, avant de passer au département recherche de FIAT. Pour autant, ces deux recrues fortement marquées par le cheval cabré ne signifient pas qu'Aston Martin va se tourner vers un autre fournisseur moteur et technique que Mercedes.

Pour résumer

Aston Martin Lagonda recrute deux anciens de chez Ferrari. Amedeo Felisa, 76 ans et Roberto Fedeli viennent renforcer la direction en apportant leur expérience dans la gestion de projet de supercar et l'hybridation. Aston Martin passe en phase d'électrification et joue son avenir.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.