par Thibaut Emme

Aston Martin Vantage 2012

Soyons clairs, les changements esthétiques tiennent plus des détails que de la révolution stylistique, mais après tout, pourquoi modifier une voiture qui fait l'unanimité sur sa plastique ? En revanche coté mécanique Aston Martin améliore encore sa copie en mettant sur la version standard les modifications de la S.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Dans un souci d'harmonisation et reprenant des modifications apparues sur la Vantage S et N420 les versions coupé et roadster "de base" adoptent une ligne plus sportive. A l'avant, le bouclier accueille une entrée d'air plus large, à la fois pour alimenter le moteur, mais également pour refroidir les freins qui ont vu leur taille augmenter à 380 mm serrés par 6 pistons. A l'arrière le diffuseur est légèrement modifié et les bas de caisse plus sculptés adoptent un dessin plus racé.

Du point de vue mécanique, Aston Martin fournit à la Vantage standard les innovations apportées à la version S l'an passé. Si elle conserve le V8 de 4,7l développant 426 ch et 470 Nm de couple il est désormais accouplé à la boîte standard 6 vitesses ou en option la Sportshift II à 7 vitesses. Grâce à cette boite aux rapport plus courts, les capacités d'accélération sont optimisées et les sensations plus sportives. Aston Martin ne communique cependant pas de chiffre sur le 0 à 100 km/h.

Les modifications apportées à la direction sur la version S se retrouvent également sur le millésime 2012 de la Vantage apportant plus de précision, de réactivité et surtout un meilleur retour d'information. Les modifications du châssis, du contrôle de stabilité et les pneus plus large d'1 cm eux aussi passent de la S à la version "d'entrée de gamme". Cette version standard de la Vantage se négocie à partir de 108 500 euro (en Allemagne).

La version S quant à elle commence à 128 500 euro. Elle tient son rang en restant mieux équipée et encore plus pointue sur le pilotage. Le V8 développe toujours 436 chevaux et 490 Nm de couple accouplé à la Sportshift II et s'exprime dans la ligne spécifique typée sport à valve pilotée. Le carbone permet aussi à la Vantage S de se distinguer par rapport à la Vantage et la virilise tandis que la version standard reste d'une sportivité classe et discrète.

Bien entendu l'ébouriffante Vantage V12 et son 12 cylindres de 6 litres de 517 chevaux est toujours disponible, sans parler de l'ORNI - objet roulant non identifié - V12 Zagato. Une nouvelle fois Gaydon allie la tradition et le savoir-faire artisanal et perpétue la tradition du charme et de l'élégance très bondienne de ce modèle apparu à Genève il y a 7 ans.

Lire également : l'Aston Martin DB5 rempile dans le prochain James Bond

La photo du jour - Pagani Zonda R

Source et photo : Aston Martin

Pour résumer

Soyons clairs, les changements esthétiques tiennent plus des détails que de la révolution stylistique, mais après tout, pourquoi modifier une voiture qui fait l'unanimité sur sa plastique ? En revanche coté mécanique Aston Martin améliore encore sa copie en mettant sur la version standard les modifications de la S.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.