par Elisabeth Studer

Aston Martin : demande chinoise phénoménale selon Stroll

Aston Martin connaît une demande «phénoménale», stimulée par un rebond de l'économie en Chine. C'est en tout cas ce qu'affirme Lawrence Stroll, investisseur milliardaire et patron du constructeur automobile.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Une demande phénoménale en Chine

«La demande actuelle est phénoménale», a ainsi déclaré Lawrence Stroll à la conférence numérique The Future of the Car du Financial Times. Ajoutant que la Chine était redevenue le premier et le plus fort marché automobile, et que les ventes y explosaient. Sans toutefois donner de chiffres ....

Aston Martin en difficulté depuis 2018

Stroll a dirigé un consortium qui a investi dans Aston Martin cette année alors que le constructeur automobile est confronté à de sérieuses difficultés depuis son introduction en bourse en 2018, date à partir de laquelle le cours de son action a chuté.

Accord avec Daimler

Depuis lors, un nouveau directeur général a pris le relais. La société de 107 ans, réputée pour commercialiser la voiture de prédilection de James Bond, a conclu un accord en octobre dernier avec Daimler en vue d'une participation accrue de ce dernier dans l'entreprise.

Vendredi dernier, les actionnaires ont approuvé le dernier plan d'injection de capital.

La Bourse : un bon choix quoi qu'on en dise

Stroll a déclaré que la trajectoire de croissance actuelle d'Aston signifiait que la Bourse était un bon choix pour l'entreprise tout en espérant une augmentation de la valeur de ses actions, qui s'élèvent à 79 pence (0,87 euro). Selon lui, le cours du titre devrait largement évoluer à terme.

Notre avis, par leblogauto.com

Réelle situation ou méthode Coué, voire même chant du cygne, histoire également de re-donner confiance aux investisseurs ?

En avril dernier, Aston Martin avait en effet indiqué qu’il pourrait se voir contraint de se démunir de ses titres à taux d’intérêt élevé en vue d’obtenir du cash, et ce même après le renflouement opéré par le groupe dirigé par le milliardaire Lawrence Stroll. Une opération qui s’élève tout de même à la modique somme de 536 millions de livres (588,46 millions de dollars).

Reste que le constructeur parie désormais sur les débuts de son SUV DBX pour remonter la pente. Un modèle dévoilé à la fin 2019 à Pékin …. Tout un symbole …

La marque britannique compte sans doute écouler bon nombre de ce nouveau véhicule dans l'Empire du Milieu. Pour l’Europe, certains pourraient y voir une hérésie mais nulle doute que le DBX devrait tout de même s'y vendre.

Sources : Aston Martin, Reuters

Pour résumer

Aston Martin connaît une demande «phénoménale», stimulée par un rebond de l'économie en Chine. C'est en tout cas ce qu'affirme Lawrence Stroll, investisseur milliardaire et patron du constructeur automobile.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.