Lancer le diaporama
Aston Martin DBS : la Super GT 1
+18
LANCER LE DIAPORAMA
par La rédaction

Aston Martin DBS : la Super GT

Chez Aston Martin, le patronyme DBS, c'est une vieille histoire. Déjà entre 1967 et 1972 DBS était déjà l'appellation d'un grand coupé. Puis c'est en 2007 que la DBS fit son retour pour remplacer la Vanquish au sommet de la gamme Aston. Enfin en 2018 la marque de Gaydon s'associe au carrossier Touring Superleggera pour nous offrir à nouveau la DBS.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Là aussi il s'agit de faire vivre la DBS et de laisser mourir la Vanquish, là aussi il s'agit de "muscler" la grande GT de la gamme, la DB11. Mais cette fois-ci, la bête est emmenée par un V12 bi-turbo 5.2 de 713 CH !

Oubliez la finesse de la DB11, la DBS cru 2018 arbore une calandre digne des derniers partenariats Aston Martin-Zagato.

La ligne générale reprend les traits de la DB11 sur laquelle la DBS est basée. Notamment au niveau des arches de toits ainsi que le système de passage de flux d'air entre le montant arrière et l’extrémité de la malle arrière.

Cette partie justement semble quand à elle plus inspirée de la dernière Vantage dans son ensemble. A noter les deux doubles sorties d'échappement qui semblent afficher la couleur : le rouge.

Aston Martin semble prendre pour cible la Super GT par excellence : la Ferrari 812 Superfast. Si l'italienne semble prendre le dessus au nombre de chevaux, l'anglaise se rattrape sur le couple.

Les performances ne sont plus suggérées mais affirmées. Et quelle performance, avec ses 900 Nm de couple, les 1693 Kg (Superleggera vient du nom du carrossier, pas du poids de l'auto) passent de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes. Pour cela, la DBS est équipé d'une boite automatique ZF à 8 rapports. Pour arrêter tout ce beau monde, la DBS est équipée de frein carbone-céramique de 16.1" à l'avant et 14.2" à l’arrière.

L'habitacle quand à lui est semblable à celui de la DB11, seuls les choix des couleurs et matières apportent le soupçon d'exclusivité supplémentaire.

Pour s'offrir ce qu'Aston Martin fait de mieux à ce jour, il faudra débourser 274.995€.

La révolution Aston Martin est en marche. Apres les DB11 et la Vantage, la DBS prépare le terrain pour le SUV DBX, l'hypercar Valkyrie et hypothétique supercar à moteur central-arrière.

Pour résumer

Chez Aston Martin, le patronyme DBS, c'est une vieille histoire. Déjà entre 1967 et 1972 DBS était déjà l'appellation d'un grand coupé. Puis c'est en 2007 que la DBS fit son retour pour remplacer la Vanquish au sommet de la gamme Aston. Enfin en 2018 la marque de Gaydon s'associe au carrossier Touring Superleggera pour nous offrir à nouveau la DBS.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos