par Joest Jonathan Ouaknine

Ashok Leyland Dost

Comme son nom l'indique, Ashok Leyland est un reliquat des velléités expansionnistes de British Leyland. D'où ce "L" sur la calandre (qui donnerait les larmes aux yeux des nostalgiques de BL.) Ce constructeur Indiens de poids-lourds vient de dévoiler son dernier bébé, le Dost.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Comme son nom l'indique, Ashok Leyland est un reliquat des velléités expansionnistes de British Leyland. D'où ce "L" sur la calandre (qui donnerait les larmes aux yeux des nostalgiques de BL.) Ce constructeur Indiens de poids-lourds vient de dévoiler son dernier bébé, le Dost.

Le Dost est le fruit d'une collaboration avec Nissan. Grâce au constructeur Japonais, Ashok Leyland peut débuter dans les utilitaires moyens. D'autres véhicules devraient suivre, le potentiel étant là.

En revanche, le projet d'automobiles est mort-né.

Avec son 3 cylindres diesel à rampe commune 55ch, le Dost est capable de transport 1,25 tonnes.

Certains diront en ricanant qu'en terme de finition et de qualité perçus, on est bien dans l'héritage de British Leyland...

Notez qu'Ashok Leyland fait parti du conglomérat Hinduja, au même titre que le pétrolier Gulf. D'ici à ce qu'on voit un Dost avec la fameuse livrée bleue à bande orange...

A lire également:

Nissan évoque ses projets d'utilitaires au salon de Hannovre

Pour résumer

Comme son nom l'indique, Ashok Leyland est un reliquat des velléités expansionnistes de British Leyland. D'où ce "L" sur la calandre (qui donnerait les larmes aux yeux des nostalgiques de BL.) Ce constructeur Indiens de poids-lourds vient de dévoiler son dernier bébé, le Dost.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.