par La rédaction

Arrinera Noble : en détails

On l'avait appelée Venocara... Elle port finalement le patronyme d'Arrinera comme le nom de son fondateur éponyme Arrinera Automotive. Mais on pourrait aussi lui accoler le nom de Noble puisqu'on apprend finalement que Lee Noble fait partie intégrante du projet et du développement de la supercar alors que les deux parties viennent de conclure un partenariat stratégique devant notamment se traduire par l'achat par les Polonais de 50 % de la firme Fenix Automotive Ltd. Quant à la supercar, elle se dévoile. Alors que moult projets similaires ne seront pas allés plus qu'une simple maquette, étude de style ou proposition virtuelle, l'Arrinera polono-anglaise se profile.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

On l'avait appelée Venocara... Elle port finalement le patronyme d'Arrinera comme le nom de son fondateur éponyme Arrinera Automotive. Mais on pourrait aussi lui accoler le nom de Noble puisqu'on apprend finalement que Lee Noble fait partie intégrante du projet et du développement de la supercar alors que les deux parties viennent de conclure un partenariat stratégique devant notamment se traduire par l'achat par les Polonais de 50 % de la firme Fenix Automotive Ltd. Quant à la supercar, elle se dévoile. Alors que moult projets similaires ne seront pas allés plus qu'une simple maquette, étude de style ou proposition virtuelle, l'Arrinera polono-anglaise se profile.

Coupé ultra sportif d'inspiration clairement "Lamborghinienne", l'Arrinera se laisse donc appréhender. Et se révèle en plusieurs données concrètes.

La supercar deux places revendique un poids contenu à 1 300 kg (châssis tubulaire acier avec panneaux en carbone et kevlar), donnée à mettre en parallèle avec les 650 ch (820 Nm) libérés par son bloc d'origine américaine, le V8 6.2 l notamment à l'ouvrage sur une Corvette ZR1 ici jumelé à une boîte Graziano.

Les performances revendiquées la placent parmi les plus efficaces du genre. On note un 0 à 100 km/h en 3,2 s, 8,9 s pour atteindre 200 km/h, le 0-200 km/h-0 en 14,3 s ou une v-max affichant 340 km/h au compteur. La cavalerie est domptée à travers de disques de freins de 340 mm à l'avant et étriers six pistons et disques de freins de 330 mm étriers quatre pistons à l'arrière. Elle est chaussée en gommes de 255/35 et 335/30 et jantes de 19". Les autres détails sur le coupé sont dévoilés sur le site officiel. Sachez enfin que les carnets de commande sont ouverts (production estimée à environ 600 unités). Le ticket d'entrée devrait osciller autour des 100 000 £ soit environ 125 000 €, un tarif finalement raisonnable.

A lire également. Arrinera Venocara.

Source : Arrinera.

Pour résumer

On l'avait appelée Venocara... Elle port finalement le patronyme d'Arrinera comme le nom de son fondateur éponyme Arrinera Automotive. Mais on pourrait aussi lui accoler le nom de Noble puisqu'on apprend finalement que Lee Noble fait partie intégrante du projet et du développement de la supercar alors que les deux parties viennent de conclure un partenariat stratégique devant notamment se traduire par l'achat par les Polonais de 50 % de la firme Fenix Automotive Ltd. Quant à la supercar, elle se dévoile. Alors que moult projets similaires ne seront pas allés plus qu'une simple maquette, étude de style ou proposition virtuelle, l'Arrinera polono-anglaise se profile.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.