par Elisabeth Studer

Aramis (détenu par Stellantis) envisage son entrée en Bourse

Aramis, groupe français de voitures d'occasion envisage son introduction en bourse (IPO). Objectif : accélérer son développement en Europe.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La société - détenue à 70% par Stellantis, le constructeur automobile issu de la fusion de PSA français et du groupe italo-américain Fiat Chrysler - a également annoncé son entrée sur le marché britannique avec une participation majoritaire dans MotorDepot, propriétaire de la plateforme CarSupermarket.com.

Aramis envisage d’entrer à la Bourse de Paris

Le groupe français Aramis , spécialisé dans la vente de voitures d'occasion en ligne, a annoncé lundi qu'il envisageait une offre publique initiale ( IPO ) à Paris cette année à la suite d'un boom des ventes de véhicules d'occasion et de sa croissance en Europe.

La société indique ainsi avoir "décidé d'explorer la possibilité d'une introduction en Bourse sur Euronext Paris en 2021".

La société n'a pas fourni de détails financiers concernant l’opération, mais a déclaré dans un communiqué que ses objectifs de ventes 2021 s’établissaient à plus de 1 milliard d'euros.

Le marché des véhicules d’occasion dopé par la crise du Covid-19

Le groupe opère en France (sous la marque Aramisauto) ainsi qu'en Espagne (marque Cardoen) et en Belgique (marque Clicars). Ces derniers mois, il a bénéficié d'un intérêt croissant pour les voitures d'occasion engendré par la pandémie du COVID-19, les gens évitant d’emprunter d'autres modes de transport, notamment les transports en commun dans un souci de « distanciation sociale ».

Son chiffre d'affaires, hors certaines activités de trading belges qu'elle envisage de cesser, est en hausse de 16% à 851 millions d'euros sur son exercice jusqu'en septembre 2020.

Stellantis restera actionnaire majoritaire

Stellantis resterait actionnaire majoritaire après une cotation en bourse, a déclaré Aramis.

En outre, les deux fondateurs, Guillaume Paoli et Nicolas Chartier, demeureraient des actionnaires de référence, précise le communiqué.

"Une introduction en bourse renforcerait la flexibilité stratégique et financière du groupe pour saisir les opportunités de croissance importantes à venir et accélérer son développement à travers l'Europe", a déclaré la société.

Entrée sur le marché britannique

Aramis a par ailleurs annoncé dans un communiqué son entrée sur le marché britannique avec l'acquisition d'une participation majoritaire dans MotorDepot, maison-mère du site CarSupermarket.com.

Cette opération devrait permettre à Aramis Group de bénéficier d'une présence forte au Royaume-Uni, deuxième marché européen de la vente de voitures d'occasion. Le groupe n'a pas donné de détails financiers sur cette opération, indiquant qu'elle lui permettra de dépasser le milliard d'euros en termes de chiffre d'affaires.

Notre avis, par leblogauto.com

Aramis indique d’ores et déjà qu'il envisage de faire d'autres acquisitions. Objectif : devenir "la plateforme digitale préférée d'achat de voitures d'occasion en Europe". Le marché représente 400 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuels environ.

En 2020, malgré le contexte de la pandémie de coronavirus, Aramis Group a fait croître son chiffre d'affaires de 12% pour atteindre 831 millions d'euros. En termes de volume, le groupe a affiché une hausse de 9%, passant de 62.000 unités vendues en 2019 à 67.500 en 2020.

Sources : Aramis

Pour résumer

Aramis, groupe français de voitures d'occasion envisage son introduction en bourse (IPO). Objectif : accélérer son développement en Europe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.