par Bernard Muller

Alpine: une étrange facon de vendre du premium

Alors que le lancement de l’Alpine A110 est imminent et que les concessions se mettent en place, il est temps de comparer le discours officiel de Renault au sujet d’Alpine, avec la réalité sur le terrain, et notamment au niveau des concessionnaires Alpine.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Alors que le lancement de l’Alpine A110 est imminent et que les concessions se mettent en place, il est temps de comparer le discours officiel de Renault au sujet d’Alpine, avec la réalité sur le terrain, et notamment au niveau des concessionnaires Alpine.

Rappelons qu’Alpine doit être la marque premium et sportive de Renault, et illustrer le savoir-faire du groupe dans le monde entier. L’A110 est sensée être le premier élément d’une gamme sport premium complète et qu’après la nouvelle berlinette, un SUV sportif est attendu.

Pour implanter sa stratégie premium, les concessionnaires ont été triés sur le volet. Ainsi, en France, il n’y aura que 19 points de vente Alpine.

En Suisse, Alpine sera encore plus exclusif, car il n’y aura que 4 concessions : Lausanne, Winterthur, St Gallen et Zürich (et donc pas Genève). Zürich étant la capitale économique de la Suisse, et vu le pouvoir d’achat automobile local, il est logique de penser que c’est donc un marché porteur pour la marque.

La concession Renault Zürich qui a été choisie est située en dehors de la ville, à Opfikon, non loin de l’aéroport. L’endroit est pourtant judicieux, car à quelques centaines de mètres, sont regroupés les enseignes Bugatti, Bentley, Rolls-Royce, McLaren, Lamborghini, et je dois en oublier quelques-unes…

Habitant dans les environs, je passe régulièrement devant la concession Renault, ce qui m’a permis de voir l’avancement des travaux, et mes craintes grandir... Car si d’important travaux ont encore eu lieu la semaine dernière, c’était surtout pour changer la couleur de fond de la partie Renault, de jaune à noire.

Quant à la partie dédiée Alpine, vous conviendrez qu’elle n’est pas beaucoup mise en valeur, coincée entre Dacia et Renault Pro. Un tel local ne fait pas vraiment premium, qui n’imaginerait une zone Porsche coincée entre Skoda et Volkswagen utilitaire... On peut également se demander qui seront les vendeurs dédiés à la marque. Espérons que le client ne se verra pas répondre :

- « Vous voulez une A110 ? Ah mais il va falloir attendre longtemps, par contre, j’ai le nouveau Duster en stock, et je peux vous faire un bon prix… »

Bref, si nous ne doutons pas de la qualité de la nouvelle Alpine A110, nous restons ici dubitatifs sur l’importance que donne Renault à l’expérience d’achat. Car fabriquer une voiture premium est une chose, savoir la vendre en est une autre.

N’hésitez pas à partager des clichés de vos concessions Alpine.

Photos: Leblogauto

Pour résumer

Alors que le lancement de l’Alpine A110 est imminent et que les concessions se mettent en place, il est temps de comparer le discours officiel de Renault au sujet d’Alpine, avec la réalité sur le terrain, et notamment au niveau des concessionnaires Alpine.

Bernard Muller
Rédacteur
Bernard Muller

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.