par Patrick Garcia

Affaire Indianapolis : Michelin en ligne de mire

Dans un communiqu, les 6 curies quipes en Michelin annoncent leur pourvoi en appel, refusant catgoriquement les 2 accusations retenues contre elles par le Conseil Mondial de la FIA. Ils arguent de leur non-responsabilit dans cette affaire prtextant qu'ils n'ont pas eu d'autres choix que de suivre les recommandations scuritaires de leur partenaire pneumatique. Ainsi, ils reportent l'entire faute sur le manufacturier franais qui semblent s'attirer les foudres d'un Max Mosley au discours trs accusateur et suspicieux sur les capacits de Michelin de faire un bon job.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Dans un communiqu, les 6 curies quipes en Michelin annoncent leur pourvoi en appel, refusant catgoriquement les 2 accusations retenues contre elles par le Conseil Mondial de la FIA. Ils arguent de leur non-responsabilit dans cette affaire prtextant qu'ils n'ont pas eu d'autres choix que de suivre les recommandations scuritaires de leur partenaire pneumatique. Ainsi, ils reportent l'entire faute sur le manufacturier franais qui semblent s'attirer les foudres d'un Max Mosley au discours trs accusateur et suspicieux sur les capacits de Michelin de faire un bon job.

Nous avons demand Michelin des dtails sur les dfaillances qu'il a rencontrs ces 2 dernires annes. Il y a une suggestion de certaines faiblesses qui seraient intervenues sur le cot du pneu par le pass. Nous ne savons pas si c'est vrai, mais nous devons enquter sur le sujet. S'il s'avre qu'il y a bien eu d'autres dfaillances, il se pourrait que le dpartement technique en arrive la conclusion que ces pneus sont dangereux et qu'ils ne devraient pas tre autoriss rouler en F1.

Cet attaque en rgle fait cho la lettre publique d'Edouard Michelin demandant la FIA de reconnaitre publiquement que ses allgations l'encontre de l'entreprise franaise taient fausses. La rponse est plus que cinglante.

Il semble dsormais acquis que la prsence d'un seul fabricant de pneus pour 2006 soit devenue la marotte actuelle de la FIA. Cette entreprise de dmolition de Michelin n'est pas gratuite, et le but inavou est de justifier le manufacturier unique que certains teams rclament (ce qui justifierait en partie le lchage de Michelin par ces dernires). Depuis toujours, P.Dupasquier refuse cette proposition et milite contre. Ces "affaires" permettraient la FIA de se dbarrasser pour raison scuritaire d'un "enquiquineur", qui plus est en accointance avec le mouvement dissident des constructeurs.

  D'autre part, la dcision de ne rien dcider jusqu'au 14 septembre est une manoeuvre hautement stratgique, visant faire peser une menace d'exclusion sur les curies rebelles qui se devront d'tre "sages" jusqu' la fin du championnat pour esprer vaincre. Les ngociations sur l'aprs 2008 sont aussi dans le package et Max Mosley vient de jouer un coup important dans cette optique. Ou bien les teams courbent l'chine, ou bien ils font une croix sur le titre 2005! La perversit de l'avocat Mosley prend ici toute sa mesure! Les chiens sont lachs. suivre...

lire galement :
Michelin rembourse
Michelin: le verdict
Indianapolis:l'avis des champions
Les curies convoques
reflexions post scandale

Pour résumer

Dans un communiqu, les 6 curies quipes en Michelin annoncent leur pourvoi en appel, refusant catgoriquement les 2 accusations retenues contre elles par le Conseil Mondial de la FIA. Ils arguent de leur non-responsabilit dans cette affaire prtextant qu'ils n'ont pas eu d'autres choix que de suivre les recommandations scuritaires de leur partenaire pneumatique. Ainsi, ils reportent l'entire faute sur le manufacturier franais qui semblent s'attirer les foudres d'un Max Mosley au discours trs accusateur et suspicieux sur les capacits de Michelin de faire un bon job.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.