par Elisabeth Studer

Accord FCA / GAC en Chine pour contourner les normes CO2

Surfant déjà sur la légalité pour contourner les règles européennes en matière d'émissions de CO2, FCA souhaite désormais user des mêmes méthodes en Chine. Après s'être allié à Tesla pour exploiter à sa façon les textes en vigueur dans l'Union européenne, le constructeur souhaite désormais faire équipe avec son partenaire chinois GAC.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Surfant déjà sur la légalité pour contourner les règles européennes en matière d'émissions de CO2, FCA souhaite désormais user des mêmes méthodes en Chine. Après s'être allié à Tesla pour exploiter à sa façon les textes en vigueur dans l'Union européenne, le constructeur souhaite désormais faire équipe avec son partenaire chinois GAC.

De quoi faire grincer une nouvelle fois les dents … Le petit arrangement entre amis entre Fiat Chrysler et Tesla pour tenter de contourner les exigences de l'Union européenne en matière de normes d'émissions polluantes n'étant déjà pas du goût de tout le monde.

FCA cherche à intégrer les émissions CO2 de GAC

Fiat Chrysler Automobiles cherche à intégrer les valeurs des émissions de CO2 de son partenaire chinois et les siennes au sein d'un seul et unique agrégat établi à partir de la moyenne des données. Souhaitant ainsi appliquer sa stratégie d'ores et déjà mise en oeuvre en Europe consistant à rémunérer Tesla pour que ses véhicules électriques soient pris en compte dans un calcul global. Objectif : éviter toute violation des objectifs de réduction de CO2 de l'Union européenne … et le versement de lourdes amendes.

FCA a signé un "accord pluriannuel" avec Tesla en Europe et est prêt à rechercher des accords similaires en Chine dans un pool dirigé par son partenaire chinois Guangzhou Automobile (GAC), a déclaré le PDG du groupe, Mike Manley, lors de la réunion annuelle des actionnaires de la société 12 avril dernier.

Une technologie appropriée … mais non rentable selon FCA

L'héritier et président de FCA, John Elkann, a déclaré que le constructeur automobile disposait d'une technologie avancée de réduction des émissions qui le positionnait à la pointe du secteur … sans pour autant être obligée de l'utiliser. "Ce n'est pas parce que vous en avez la capacité que vous devez construire des produits qui ne seront pas rentables", a-t-il déclaré. Des propos qui ont certes le mérite d'être clair … mais qui pourraient choquer plus d'un …

Nouvelles électriques et hybrides pour la Chine ?

FCA prévoit d'investir 9 milliards d'euros d'ici 2022 dans les technologies hybrides et électriques et de lancer 35 véhicules électriques et hybrides rechargeables au niveau mondial, conformément à son dernier plan d'entreprise.

En Chine, la coentreprise FCA-GAC, qui fabrique des Jeeps, a manqué l'année dernière son objectif d'émissions de flotte de 6,7 litres aux 100 km, atteignant 7,67 litres aux 100 km, selon des données publiées par le gouvernement chinois et présentées dans un rapport par Bernstein Research.

Manley a déclaré pour sa part que FCA lancera cette année en Chine une version hybride rechargeable du grand SUV Jeep Grand Commander, construit par la co-entreprise FCA-GAC. Ajoutant que le constructeur travaillait avec GAC sur la production éventuelle de véhicules entièrement électriques.

Les véhicules électriques seront probablement des versions différentes de celles construites par GAC pour ses partenaires de ses autres coentreprises établies avec Toyota, Honda et Mitsubishi, a indiqué pour sa part le cabinet d'études IHS Markit.

Sources : Automotive News, IHS Markit

Pour résumer

Surfant déjà sur la légalité pour contourner les règles européennes en matière d'émissions de CO2, FCA souhaite désormais user des mêmes méthodes en Chine. Après s'être allié à Tesla pour exploiter à sa façon les textes en vigueur dans l'Union européenne, le constructeur souhaite désormais faire équipe avec son partenaire chinois GAC.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.