par La rédaction

Indy 500: jusqu'au bout du suspense

63 millimes de seconde , c'est par cet infime cart (le deuxime plus petit de l'histoire) que Sam Hornish Jr l'a emport hier face au "rookie" Marco Andretti. Le pilote Penske, qui avait toujours t malchanceux Indianapolis, a vaincu le signe indien et a enfin pu gouter la fameuse bouteille de lait attribue au vainqueur de cette preuve mythique. L'autre vedette du jour, c'est bien entendu Marco Andretti, le jeune (19 ans!) fils de Michael qui est pass, pour sa premire participation, un cheveu de gagner la course que son illustre pre n'a jamais pu accrocher son palmars.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

63 millimes de seconde , c'est par cet infime cart (le deuxime plus petit de l'histoire) que Sam Hornish Jr l'a emport hier face au "rookie" Marco Andretti. Le pilote Penske, qui avait toujours t malchanceux Indianapolis, a vaincu le signe indien et a enfin pu gouter la fameuse bouteille de lait attribue au vainqueur de cette preuve mythique. L'autre vedette du jour, c'est bien entendu Marco Andretti, le jeune (19 ans!) fils de Michael qui est pass, pour sa premire participation, un cheveu de gagner la course que son illustre pre n'a jamais pu accrocher son palmars.

Comme c'est de coutume Indy, la course n'a vritablement commenc qu'une fois les 250 premiers miles franchis. A cet instant, Dan Wheldon, le vainqueur 2005, est en tte quasiment depuis le dpart. C'est aussi ce moment que deux anciens vainqueurs (Castroneves et Buddy Rice)s'accrochent violemment provoquant l'entre en piste du Pace Car pilot pour l'occasion par Lance Armstrong, le septuple vainqueur du Tour de France. Au re-start, la bataille fait rage en tte de course entre Wheldon, Kanaan et Dixon. Seuls sept pilotes sont encore dans le mme tour mais le rythme des poursuivants est un peu plus lent que celui du trio infernal. On n'imagine pas un instant que la victoire va chapper l'un de ces trois l.

Pourtant, quelques encablures du drapeau damier, plusieurs neutralisations vont tour tour faire perdre du temps aux hommes de tte. Le plus malchanceux est Sam Hornish qui se voit pnalis la suite d'un arrt ravitaillement calamiteux. Aprs tre reparti du stand en emportant avec lui son embout de ravitailleur, ses mcaniciens sont intervenus sur sa voiture en dehors de son emplacement, ce qui est formellement interdit par le rglement. Rsultat: un passage oblig par les stands pour l'amricain et sa Penske. Heureusement pour lui, le contact de Giaffone avec le mur dix tours de l'arrive provoque une ultime neutralisation qui lui permet de reprendre sa place parmi les premiers du peloton.

Lorsque le drapeau vert est brandi, nous sommes au 196me des 200 tours de course. Autant dire que la victoire va se jouer sur un sprint. Alors en tte, le revenant Michael Andretti pense peut-tre ce moment qu'il va enfin conjurer le sort. Mais le kid de Nazareth n'a plus la pointe de vitesse de ses vingt ans contrairement au fiston qui le dboite et s'installe en tte. Il reste alors trois petits tours et l'on se met croire l'incroyable victoire du petit dernier du clan Andretti, d'autant plus que Michael se charge de protger son fils du retour de Sam Hornish. Mais ses efforts sont inutiles face au rythme lev du poleman. Il ne lui faut que quelques virages pour revenir dans le sillage de Marco et tenter une premire attaque mais le rookie se dfend bien et Hornish est oblig de soulager pour ne pas finir sa course dans le mur. Cette manoeuvre donne un peu d'air Marco qui compte plusieurs longueurs d'avance l'entame de la dernire boucle.

Cette fois c'est sr, nous vivons un moment historique. Un Andretti va gagner Indy, 37 ans aprs la victoire du patriarche Mario. Mais dans l'avant-dernier virage Hornish est revenu deux longueurs de l'homme de tte. Au "turn four" il est dans l'aspiration. Il ne reste plus que quelques centaines de mtres et la Penske dboite. Andretti protge timidement sa place mais il en faut plus pour impressionner Hornish qui passe la ligne d'arrive en vainqueur, d'une infime demi-longueur aprs 500 miles de course. Une fois de plus l'Indy 500 a tenu toutes ses promesses.

Rsultats Indy 500:

1. Sam Hornish Penske/Dallara Honda en 3h10'58.7590
2. Marco Andretti Andretti/Dallara Honda - + 0.0635
3. Michael Andretti Andretti/Dallara Honda - + 1.0087
4. Dan Wheldon Ganassi/Dallara Honda - + 1.2692
5. Tony Kanaan Andretti/Dallara Honda - + 1.6456
6. Scott Dixon Ganassi/Dallara Honda - + 3.0566
7. Dario Franchitti Andretti/Dallara Honda - + 5.6249
8. Danica Patrick Rahal/Panoz Honda - + 5.7263
9. Scott Sharp Fernandez/Dallara Honda - + 11.1252
10. Vitor Meira Panther/Dallara Honda - + 17.9554
11. Ed Carpenter Vision/Dallara Honda - + 1 tour
12. Buddy Lazier D&R/Dallara Honda - + 1 tour
13. Eddie Cheever Cheever/Dallara Honda - + 2 tours
14. Max Papis Cheever/Dallara Honda - + 3 tours
15. Kosuke Matsuura Aguri Fernandez/Dallara Honda - + 4 tours
16. Roger Yasukawa Playa/Panoz Honda - + 6 tours
17. Jaques Lazier Playa/Panoz Honda - + 7 tours
18. Airton Dar Schmidt/Panoz Honda - + 7 tours
19. PJ Jones Leader/Panoz Honda - + 11 tours
20. Bryan Herta Andretti/Dallara Honda - + 12 tours
21. Felipe Giaffone Foyt/Dallara Honda - + 23 tours
22. Townsend Bell Vision/Dallara Honda suspension
23. Jeff Simmons Rahal/Panoz Honda accident
24. Al Unser Jr D&R/Dallara Honda accident
25. Hlio Castroneves Penske/Dallara Honda accident
26. Buddy Rice Rahal/Panoz Honda accident
27. Tomas Scheckter Vision/Dallara Honda accident
28. Arie Luyendyk Jr Luyenkyk/Panoz Honda tenue de route
29. Stephan Gregoire Leader/Panoz Honda tenue de route
30. Larry Foyt Foyt/Dallara Honda tenue de route
31. Thiago Medeiros PDM/Panoz Honda lectrique
32. Jeff Bucknum Hemelgarn/Dallara Honda accident
33. PJ Chesson Hemelgarn/Dallara Honda accident

Source image: Indy500

Pour résumer

63 millimes de seconde , c'est par cet infime cart (le deuxime plus petit de l'histoire) que Sam Hornish Jr l'a emport hier face au "rookie" Marco Andretti. Le pilote Penske, qui avait toujours t malchanceux Indianapolis, a vaincu le signe indien et a enfin pu gouter la fameuse bouteille de lait attribue au vainqueur de cette preuve mythique. L'autre vedette du jour, c'est bien entendu Marco Andretti, le jeune (19 ans!) fils de Michael qui est pass, pour sa premire participation, un cheveu de gagner la course que son illustre pre n'a jamais pu accrocher son palmars.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.