par Nicolas Morlet

5008, le monospace compact selon Peugeot

Alors que ses compatriotes Renault et Citroën se livrent une féroce bataille en tête des ventes de monospaces compact, Peugeot était jusque là resté plus en retrait en proposant des solutions alternatives au monovolume classique, avec les 307/308 SW et 3008. Mais aujourd'hui, la donne change avec le 5008, qui concurrencera directement le Scénic, mais aussi son cousin au Chevrons, le C4 Picasso.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Long de 4,53 mètres, le 5008 est une interprétation 7 places du 3008. La face avant s'inspire donc largement de celle du "crossover" tout en étant dotée de sa propore personnalité. La calandre "coupe-frites" disparaît au profit de quelque chose de plus discret, tandique que quelques touches de chrome supplémentaires font leur apparition. 

De profil, le 5008 semble s'être inspiré du C4 Grand Picasso, avec une partie avant plongeante combinée à des lignes très anguleuses dans la partie arrière.

Comme tout monospace qui se respecte, le 5008 fait la part belle à la modularité et à la vie à bord. En matière de modularité, les 7 places sont proposées de série et les 5 sièges arrière indépendants peuvent s'escamoter entièrement de manière à former un plancher entièrement plat. De plus, les sièges de la deuxièmes rangées disposent de deux inclinaisons de dossier possibles. Le volume du coffre peu varier de 758 derrière les places arrière de la deuxième rangée à 2506 litres lorsque tous les sièges arrière sont escamotés.

La luminosité de l'habitacle a également été un critère de conception important, et un toit vitré panoramique de 1,69m², auxquels viennent s'ajouter 1,70 m² de pare brise. Au total, avec les vitres latérales, la surface vitrée atteint les 5,77m². Pas mal ! 

La planche de bord est, elle, directement issue de celle du 3008 et, comme dans ce dernier, l'équipement devrait donc s'avérer fort correct. En outre, il sera possible , en option, d'opter pour un système multimédia doté de deux écrans de 7 pouces dissimulés dans les appuie-tête avant indépendant l'un de l'autre. C'est à dire que l'un des passagers arrière peut, par exemple, jouer à la console pendant que l'autre regarde un DVD sans qu'il y n'y ait d'interférence entre eux, même au niveau sonore puisque chacun dispose de son propre casque Bluetooth.

Pas de surpise sous le capot, où ce sont les mêmes blocs que ceux du 3008 qui sont de service. L'offre essence sera donc assurée par les 1.6 VTI de 120 chevaux et 1.6 THP de 150 chevaux. L'offre diesel (qui représentera à coup sur la grande majorité des ventes) est plus fournie puisque trois niveaux de puissance sont proposées : le 1.6 HDI dans sa configuration 110 chevaux, disponible avec une boîte manuelle à six rapports ou une boîte manuelle pilotée, et le 2.0 HDI en 150 (BVM) ou 163 chevaux (BVA). Grâce à son aérodynamique soignée (Cx de 0,29), le 5008 affiche des consommations contenues, comprises entre 5,2l/100 km pour le 1.6 HDI BMP et 7,3l/100 km pour le 1.6 VTi.

La présentation en "première mondiale" aura lieu lors du Salon de Francfort.

197172197176197179197182197185197188197191197194197197197200197203197206197209197212197215

Pour résumer

Alors que ses compatriotes Renault et Citroën se livrent une féroce bataille en tête des ventes de monospaces compact, Peugeot était jusque là resté plus en retrait en proposant des solutions alternatives au monovolume classique, avec les 307/308 SW et 3008. Mais aujourd'hui, la donne change avec le 5008, qui concurrencera directement le Scénic, mais aussi son cousin au Chevrons, le C4 Picasso.

Nicolas Morlet
Rédacteur
Nicolas Morlet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.