par Thibaut Emme

500 intérimaires de retour à PSA Rennes

L'usine PSA de Rennes - La Janais rouvre après les congés d'été. Bonne nouvelle, 500 intérimaires font leur retour pour assurer la production.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

L'usine de La Janais fait le "yoyo" avec le nombre d'ouvriers qu'elle emploie. On est loin des années fastes de Citroën, et l'usine n'est pas passée loin de la fermeture il y a quelques années. Depuis, la production du Peugeot 5008 et du Citroën C5 Aircross ont relancé la croissance des effectifs. "Vive les grands SUVs" dit-on à La Janais.

La pandémie de la Covid-19 et l'arrêt de la production avait été synonyme de la fin de mission d'intérim pour près de 1 000 personnes. Mi-mai la production a repris, sans les intérimaires. Toutefois, la Direction avait annoncé que les intérimaires devraient commencer à revenir après les congés d'été.

Les former au protocole sanitaire en priorité

Eh bien, c'était hier lundi 17 août 2020. D'ici la fin du mois d'août, ce seront 500 intérimaires qui viendront renforcer les effectifs pour créer une troisième équipe, de nuit. 230 intérimaires sont arrivés hier, et les autres suivront la semaine prochaine. Ce sont des personnes ayant déjà travaillé à La Janais ce qui devrait accélérer la phase de retour.

Evidemment, ces intérimaires vont devoir être formés aux gestes barrière et au protocole sanitaire mis en place depuis le 18 mai. Pour l'usine de La Janais, c'est le début d'un retour à la normale. En effet, depuis la réouverture, pour faire face à la demande sur le C5 Aircross, des salariés PSA de l'usine de Poissy étaient venus donner un coup de main à leurs collègues Rennais. A la réouverture, une équipe produisait 200 véhicules par jour. Puis, une deuxième équipe a permis en juin de monter à 400 v/j, et donc bientôt 600 v/j.

"C’est un signe fort de reprise, une bonne nouvelle pour les salariés, pour l’usine et pour l’emploi dans le bassin rennais, dans un contexte économique général soumis à beaucoup d’incertitudes à cause du coronavirus" selon David Ruellan, du Syndicat indépendant de l’automobile (SIA).

La CFDT, premier syndicat de l’usine devant le SIA, salue pour sa part "une victoire sur la morosité ambiante" selon les propos rapportés par Ouest-France.

Notre avis, par leblogauto.com

C'est un début de retour à la "normale" pour au moins quelques usines automobiles. A La Janais, cela se traduit par le retour des intérimaires et les syndicats ne s'y trompent pas. Mais, pour d'autres usines, ce retour risque d'être plus difficile, voire impossible. L'épisode coronavirus coïncide avec des réorganisations ou des fermetures (cf. Nissan Barcelone).

En tout cas, à Rennes, c'est un ouf de soulagement, même s'il reste encore 500 intérimaires qui manquent par rapport à l'époque pré-confinement. Le succès des deux crossovers PSA devrait permettre de rapidement rappeler les 500 autres intérimaires. Surtout, ces véhicules génèrent des marges importantes et ont visiblement permis à PSA de traverser le trou d'air du confinement mieux que d'autres gros constructeurs.

Pour résumer

L'usine PSA de Rennes - La Janais rouvre après les congés d'été. Bonne nouvelle, 500 intérimaires font leur retour pour assurer la production.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.