par Bernard Fournol

20 ans déjà: TVR Griffith

Fibre de verre et le Blackpool des années 90. Roadster viril à la sauce TVR, la Griffith reste une des plus belles réussites de l'ère Peter Wheeler .

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Fibre de verre et V8 Rover, c’est le cocktail à la mode dans le Blackpool des années 90. Roadster viril à la sauce TVR, la Griffith reste une des plus belles réussites de l'ère Peter Wheeler .

Pas de doute, la Griffith est bien une fille du Lancashire. Du caractère à revendre, une taille de guêpe et une ligne élancée qui cachent mal des origines populaires, avec ses feux arrières de Vauxhall et des manières proches d’un pilier de pub, avec ses borborygmes suggestifs et ses travers à la demande. Mais il est vrai qu’un V8 de 4 litres dans une auto dépassant de peu la tonne, cela force le respect et fait apparaître comme obèse 80% de la production automobile. Les amateurs de tableaux de bord moussés aussi épais qu’un matelas à ressorts ensachés et d’assemblage sous atmosphère contrôlée en seront pour leur frais. Le montage semble, il est vrai,inspiré des méthodes des années sombres de la British Leyland. Une recette britannique faite de recup’au service de la maîtrise des coûts -ou de points de marge supplémentaires- et de minimalisme, garantie sans faille de légèreté. Quand aux 2 soupapes par cylindres et à l’arbre à cames latéral du gros V8, ils feront sourire les tenants du modernisme ; moins les 100km/h atteint en une poignée de secondes dans un vrombissement digne d'un  Supermarine Spitfire. Charismatique, la Griffith est plébiscitée dès sa sortie, et marquera le renouveau de la marque. Préparées dans le même shaker, Cerbera ou Chimaera suivront, alors que les cocktails suivants, à base de Speed Six n’auront pas le même goût.  Car la Griffith, bien élevée, savait cacher  ses excès sous une robe plutôt sobre. Et les amateurs d’Anglaises sulfureuses, à l’allure retenue, attendent toujours une descendante crédible à la Griffith.

Pour résumer

Fibre de verre et le Blackpool des années 90. Roadster viril à la sauce TVR, la Griffith reste une des plus belles réussites de l'ère Peter Wheeler .

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.