par Elisabeth Studer

BMW, Mercedes vendent à Stellantis leur JV d’auto partage

BMW et Mercedes-Benz ont convenu de vendre leur coentreprise d'autopartage Share Now à Stellantis, une société créée l'an dernier par la fusion de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et du groupe PSA.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

BMW et Mercedes veulent se concentrer  sur la partie logicielle de leur coopération  

Les constructeurs automobiles allemands haut de gamme ont déclaré vouloir se concentrer sur la partie logicielle de leur coopération en matière de mobilité, qui comprend l'application de réservation Free Now et l'application de recharge Charge Now, et n'ont pas divulgué plus de détails sur la vente.

Stellantis ajoute des cordes  à son arc de Free2move  

Stellantis a déclaré que l'accord ajoutera 14 grandes villes européennes et 10 000 véhicules à la flotte existante de 2 500 de sa propre entreprise d'autopartage Free2move, et plus de 3,4 millions de clients à ses 2 millions d'utilisateurs.  

Share Now : difficile à rentabiliser  

Share Now a été créé en 2019 en fusionnant le service d'autopartage car2go de Daimler et  DriveNow  de BMW. Les constructeurs automobiles avaient  alors  salué la coentreprise comme une  initiative permettant de  changer la donne  sur le marché  de la mobilité partagée … mais ont eu  toutefois du mal à rentabiliser l’opération.  

Notre avis, par leblogauto.com   

 Car2go et DriveNow ont à l'origine beaucoup misé sur les voitures électriques, mais leur nombre dans la flotte Share Now a été réduit ces dernières années.   

En revanche, le service d'autopartage de VW, WeShare, a fait de la mobilité sans émissions un pilier central de sa stratégie en  proposant  exclusivité les modèles entièrement électriques ID.3 et ID.4 de VW à Berlin et à Hambourg.

 Sources : BMW, Mercedes, Stellantis  

Pour résumer

BMW et Mercedes-Benz ont convenu de vendre leur coentreprise d'autopartage Share Now à Stellantis, groupe formé l'an dernier par la fusion de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et du groupe PSA.

La rentabilité n'était pas au rendez-vous.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.