par Thibaut Emme

Toyota contrôle votre accélérateur avec le Drive-Start Control

Nulle envie de la part du constructeur nippon de lancer sa voiture autonome, mais bel et bien de rajouter un nouvel équipement de sécurité devant éviter les accélérations non prévues ou les grosses bévues du conducteur.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Nulle envie de la part du constructeur nippon de lancer sa voiture autonome, mais bel et bien de rajouter un nouvel équipement de sécurité devant éviter les accélérations non prévues ou les grosses bévues du conducteur.

Toyota fut il y a quelques années en pleine tempête médiatique avec les différentes affaires de "voitures folles". Soupçonné de bug dans ses ordinateurs de bord, Toyota avait du analyser et démontrer son innocence dans chaque cas, une mauvaise manipulation ou une erreur de pédale ayant été montré à chaque fois. Afin d'éviter que de tels cas ne surviennent, et surtout rendre plus sur encore l'évolution de ses voitures, Toyota lance donc le Drive-Start Control.

Un sonar (le Intelligent Clearance Sonar) couplé au système contrôlant l'accélérateur analyse en temps réel l'environnement de la voiture et compare le comportement du conducteur par rapport au comportement supposé. Par exemple, arrivant sur un obstacle devant lui, le conducteur accélère. Le système détecte alors un comportement inadéquat et prévient en premier lieu le conducteur puis déclenche un freinage automatique si besoin. Le système permet selon Toyota de détecter ainsi les confusions de pédales ou les mauvaises sélections de vitesses.

Toyota n'est pas le seul constructeur à lancer de tels équipements puisque Nissan a présenté son système prédictif de collision (Predictive Forward Collision Warning System) ou Mazda le i-ActiveSense. Avec de tels équipements, il sera impossible d'accélérer à fond sur un parking bondé par exemple. Dans un contexte de voitures de plus en plus assistées, voire carrément autonomes, n'oublie-t-on pas un peu facilement le premier équipement de sécurité de la voiture à savoir le conducteur lui-même ?

Lire également : Nissan empêche les accidents de stationnement

Mazda i-ActiveSense

Source : motorauthority, Photo : Toyota ITS

Pour résumer

Nulle envie de la part du constructeur nippon de lancer sa voiture autonome, mais bel et bien de rajouter un nouvel équipement de sécurité devant éviter les accélérations non prévues ou les grosses bévues du conducteur.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.