par Elisabeth Studer

La prochaine Peugeot 508 aura la conduite automatisée pour les embouteillages

Une fois n'est pas coutume, c'est à l'occasion d'une audition à l'Assemblée nationale que le président du directoire de prochaine grande berline de Peugeot serait dotée d'une technologie permettant la conduite automatisée dans les embouteillages.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Une fois n'est pas coutume, c'est à l'occasion d'une audition à l'Assemblée nationale que le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares, a révélé mercredi que la prochaine grande berline de Peugeot serait dotée d'une technologie permettant la conduite automatisée dans les embouteillages.

Selon les propos même du président de PSA, les premières technologies liées à l'aide à la conduite, et notamment liées à la conduite automatisée, seront disponibles sur la prochaine génération de Peugeot 508 qui devrait être commercialisée en 2018 si l'on en croit un porte-parole de PSA. Interrogé par des députés lors d'une audition conjointe de la Commission des affaires économiques et de celle du Développement durable et de l'aménagement du territoire, Carlos Tavares a par ailleurs précisé qu'il s'agira d'une première pour le groupe.

Rappelons que de nombreux constructeurs travaillent à l'heure actuelle sur les technologies d'aide à la conduite qui, lesquelles devraient permettre via l'intégration des détecteurs de sortie de file et des régulateurs de vitesse s'adaptant au trafic, d'amoindrir l'aspect fastidieux de la conduite dans les embouteillages. Des constructeurs allemands tels que Mercedes proposent d'ores et déjà de telles technologies sur certains modèles haut de gamme.

Plus largement, PSA Peugeot Citroën compte proposer une fonctionnalité de conduite automatique à l'horizon 2020, en souhaitant à cette date « la rendre financièrement accessible » au plus grand nombre.

« L'objectif n'est pas d'utiliser des technologies élitistes mais de faire appel à des équipements éprouvés et optimisés, capables de garantir une sécurité de fonctionnement maximale » précise le constructeur. Le dispositif, destiné à fonctionner sur voie rapide devrait permettre de soulager le conducteur sur de longs trajets.

Si l'on en croit PSA, cette conduite automatisée n'a pas vocation à déresponsabiliser le conducteur, son objectif étant de l'assister dans certaines phases de pilotage contraignantes. Ce n'est qu'au-delà de 2020, qu'un véhicule autonome, sans supervision du conducteur, est envisagé. Ce type de « délégation de conduite » demeure reste toutefois incompatible avec la convention de Vienne. Ce traité international, régissant la réglementation routière de différents pays, impose en effet au conducteur de conserver continuellement le contrôle du véhicule. Des discussions sont en cours pour renégocier les principes contenus dans la convention, en vue d'encadrer l'arrivée de la conduite automatisée.

PSA Peugeot Citroën prévoit d'introduire progressivement de nombreuses fonctions d’assistance à la conduite, avant la phase de 2020. Au delà de la conduite automatisée à basse vitesse dans les embouteillages (Traffic Jam Assist), devraient voir le jour entre 2015 et 2018, le régulateur de vitesse adaptatif avec gestion arrêt et redémarrage, une nouvelle génération de freinage automatique, les fonctions de maintien dans la voie, et le stationnement totalement automatisé.

Source et crédit illustration : PSA Peugeot Citroën

Pour résumer

Une fois n'est pas coutume, c'est à l'occasion d'une audition à l'Assemblée nationale que le président du directoire de prochaine grande berline de Peugeot serait dotée d'une technologie permettant la conduite automatisée dans les embouteillages.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.