par Frederic Papkoff

Journées innovations BMW

Il y a 5 ans, BMW lançait le développement des technologies de son programme désormais connu sous le label Efficient Dynamics, et les événements leur donne raison, puisqu'en Europe 40% des véhicules vendus par le groupe ont des émissions de CO2 comprises entre 104 et 140 g/km. A l'occasion de ses journées technologiques 2008, BMW a levé le voile sur le prochain volet de sa stratégie environnementale, regroupée sous l'étendard Efficient Mobility

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Ce nouvel ensemble de technologie et de stratégies aborde sous un nouvel angle la consommation de carburant et ne s'articule plus autour des éléments constitutifs du plaisir de conduite que sont le moteur et le châssis.

L'un des principaux moyens de réduire la consommation envisagé par BMW, qui dispose déjà de moteurs particulièrement efficaces, est une meilleure gestion de la consommation et de la production d'énergie électrique à bord, avec ici deux technologies, l'énergie solaire et un générateur thermo-électrique.

L'énergie solaire n'est pas un nouveau développement bien entendu, et BMW ne l'envisage pas ici pour la propulsion du véhicule, mais uniquement comme source d'appoint pour la production d'énergie électrique, via l'intégration dans le pavillon, sur une surface totale ou partielle de ce dernier. Cela se pratique déjà sur certains véhicules, par exemple chez Volkswagen, pour faire fonctionner certains équipements à l'arrêt via l'intégration de capteurs dans le toit ouvrant. Selon BMW, une production d'un kilowatt-heure par ce moyen permettra d'économiser plus de 0.3 litres de consommation moyenne.

Le générateur thermo-électrique est un peu plus novateur. Issu, celon BMW, d'une technologie de la NASA (ça fait toujours bien dans un dossier presse) La technologie n'est pas nouvelle et consiste à transformer la chaleur (provenant ici des déperditions thermiques du moteur via l'échappement) en éléctricité. Mais les progrès technologiques ouvrent désormais la porte du monde automobile, alors que par le passé cette solution était à la fois trop lourde et trop encombrante pour être embarquée dans un véhicule standard. BMW présente une Série 5 équipée d'un TEG (ThermoElectric Generator). Les techniques actuelles permettent de générer 200 watts, mais BMW espère pouvoir atteindre dans un avenir proche 1 kW et envisager une économie de carburant simplement chiffrée à 5%.

Les deux autres aspects présentés pour Efficient Mobility sont une amélioration des démarrages à froid, via par exemple l'encapsulation du moteur, et une gestion de la circulation, qui ici entre pleinement dans un aspect plus globale de mobilité, engageant le véhicule, mais aussi son conducteur et l'ensemble des infrastructures. BMW estime qu'en Allemagne seule, ce sont 12 milliards de litres de carburant sui sont consommés chaque année dans les embouteillages

Dans ce cadre, BMW travaille, et expérimente déjà partiellement à Münich, sur de nouvelles solutions avec une gestion dynamique du traffic, mettant en place par exemple des feux de signalisation avec "onde verte " dynamique ou une centralisation de l'information sur les places de stationnement disponibles. L'étape suivante sera la commercialisation de systèmes de navigation dynamiques assurant une gestion des itinéraires en fonction en fonction des prévisions, et non plus simplement en fonction des blocages déjà présents.

Source : BMW

Pour résumer

Il y a 5 ans, BMW lançait le développement des technologies de son programme désormais connu sous le label Efficient Dynamics, et les événements leur donne raison, puisqu'en Europe 40% des véhicules vendus par le groupe ont des émissions de CO2 comprises entre 104 et 140 g/km. A l'occasion de ses journées technologiques 2008, BMW a levé le voile sur le prochain volet de sa stratégie environnementale, regroupée sous l'étendard Efficient Mobility

Frederic Papkoff
Rédacteur
Frederic Papkoff

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.