par La rédaction

Le gouvernement indien ne veut pas de véhicules autonomes

L’Inde ne verra pas de voitures autonomes avant longtemps a déclaré le ministre des Transports indien afin de protéger l’emploi des millions de chauffeurs.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Lors d’une conférence de presse, Nitin Gadkari, ministre des Transports en Inde, a déclaré que « nous n’autoriserons pas les voitures autonomes en Inde. Je suis très clair sur ce sujet. Nous n’autoriserons pas des technologies qui détruisent des emplois. Dans un pays où vous avez du chômage, vous ne pouvez pas avoir une technologie qui prend le travail des gens ».

Histoire d’en rajouter une couche, le ministre des Transports a déclaré que la technologie n’était pas dans son état actuel adapté au marché indien et qu’elle prendrait le travail de millions de chauffeurs. Il a par ailleurs précisé qu’il y avait une demande pour 2,2 millions de chauffeurs commerciaux pour lesquels le gouvernement prévoit d’ouvrir 100 écoles de conduite.

Néanmoins, le gouvernement indien n’est pas si fermé que ça aux systèmes de conduite autonome puisque la nouvelle loi sur les véhicules motorisés actuellement à l’étude au Conseil d’État indien contient un amendement sur la possibilité de tester des véhicules équipés de système de conduite autonome sur le sol indien.

Nitin Gadkari n’a pas trop de soucis à se faire puisque les systèmes de conduite autonome devraient mettre des années avant de comprendre le chaos des routes et des villes indiennes. Après les kangourous, les systèmes de conduite autonome devront apprendre à gérer les vaches.

Source : Economic Times of India

Source photo : Thakur Rahul Singh

Pour résumer

L’Inde ne verra pas de voitures autonomes avant longtemps a déclaré le ministre des Transports indien afin de protéger l’emploi des millions de chauffeurs.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.