par Elisabeth Studer

Autolib' : près de 250 millions d'euros demandés par Bolloré

Suite à la résiliation anticipée du contrat d'Autolib – véhicules électriques en libre service en région parisienne - Bolloré vient d'adresser sa facture, via media interposé. Marie Bolloré, directrice générale des applications de mobilité électrique du groupe a indiqué que la demande d'indemnisation de l'industriel breton avoisinerait 250 millions d'euros. La somme a été précisée dans le cadre d'un entretien avec le « Journal du Dimanche ».

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La dirigeante a indiqué à cette occasion que l'entreprise établissait à l'heure actuelle le calcul du montant qu'elle allait demander en septembre prochain au syndicat mixte Autolib' Vélib', avec lequel elle était sous contrat. Les sommes demandées sont destinées à couvrir les pertes accumulées et les coûts de résiliation.

Marie Bolloré a tenu à préciser que le groupe comptait prendre à sa charge 60  millions d'euros sur les 210 millions de pertes enregistrées à fin 2017.

Rappelons que fin juin, le Syndicat Autolib' Vélib' métropole (SAVM), qui regroupe une centaine de communes, a voté la résiliation anticipée du contrat avec le groupe Bolloré, prévu initialement jusqu'en 2023.

Au delà des 150 millions restant donc à recouvrer par l'entreprise auprès de ses co-contractants, devront s'additionner – selon elle - les frais de rupture de contrats, les charges inhérentes aux indemnités de départ des collaborateurs, les valeurs nettes comptables de biens, comme les bornes de charges.

Tout n'est pas noir pour autant … Marie Bolloré a par ailleurs indiqué que le groupe compte profiter de l'expérience acquise à cette occasion. Mettant en avant l'"expertise informatique unique" acquise via la mise en place d'Autolib'.

Fort de ces compétences, le groupe Bolloré va ainsi "lancer une division ' systèmes' et continuera à se développer dans les systèmes d'information de gestion de flotte et d'autopartage. En vue de "les proposer aux entreprises qui veulent opérer un service ou optimiser leur flotte d'objets partagés".

Sources : Reuters, Journal du Dimanche

Crédit Illustration : Autolib'

Pour résumer

Suite à la résiliation anticipée du contrat d'Autolib – véhicules électriques en libre service en région parisienne - Bolloré vient d'adresser sa facture, via media interposé. Marie Bolloré, directrice générale des applications de mobilité électrique du groupe a indiqué que la demande d'indemnisation de l'industriel breton avoisinerait 250 millions d'euros. La somme a été précisée dans le cadre d'un entretien avec le « Journal du Dimanche ».

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.