par Elisabeth Studer

Airspeeder : 1er vol d'essai pour sa voiture volante électrique

Airspeeder vient d’annoncer que sa voiture de course électrique «volante», l'Alauda Mk3, a effectué ses premiers vols d'essai sans pilote dans le sud de l'Australie.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

1ers vols d’essai réussis pour le eVTOL de Airspeeder

L'engin, un multicopter à décollage vertical électrique (eVTOL pour electric vertical take off et landing) était contrôlé distance dans le cadre des vols d'essai qui ont eu lieu sous la supervision de la Civil Aviation Safety Authority de Australie.

Bolide volant identifié

Selon Airspeeder, le Mk3 non piloté pèse 130 kilogrammes. Capable de s’élever à 500 mètres du sol, l’engin peut passer de zéro à 100 km/h en 2,8 secondes. Un score identique à celui de supercars grand luxe comme la Bugatti Veyron et à peine moindre qu’une Formule 1. Mieux encore : à poids égal, cela représente une accélération supérieure à celle d’un avion de chasse de type F15.

Le multicopter dispose d'une batterie amovible, que ses équipes de ravitaillement ont pu remplacer en moins de 20 secondes. Il peut voler pendant 10 à 15 minutes avec une seule batterie, affirme par ailleurs la société.

L’engin volant est équipé d'un lidar et d'un radar pour créer un "champ de force virtuel" en vue d’aider à prévenir les collisions.

Prochaine étape : la course

L'objectif ultime d'Airspeeder et du constructeur Alauda Aeronautics, tous deux fondés par l'entrepreneur Matthew Pearson, a été de construire des véhicules volants dans le but de les faire courir, ce qui, selon les deux partenaires constitue la prochaine étape.

Selon le site Web d'Airspeeder, "l'exécution réussie de ces vols signifie que des Grands Prix de voitures volantes électriques sans équipage auront lieu en 2021 dans trois sites internationaux qui seront bientôt révélés".

Airspeeder indique que ses premières courses de la série EXA, qu'il prévoit pour plus tard cette année, comprendront jusqu'à quatre équipes avec deux pilotes à distance par équipe.

Notre avis, par leblogauto.com

Il est clair que ce type de véhicules ne devrait pas peupler le ciel de nos villes, mais son développement permet de faire avancer la technique.

« Rien ne stimule l'innovation comme la course. Le monde est prêt pour une mobilité aérienne avancée et nous sommes fiers d'entrer dans l'histoire en introduisant la première série de courses au monde pour les voitures électriques volantes » indiquent ainsi Airspeeder et EXA.

Sources : The Verge, Airspeeder

La vidéo : ici

Pour résumer

Airspeeder vient d’annoncer que sa voiture de course électrique «volante», l'Alauda Mk3, a effectué ses premiers vols d'essai sans pilote dans le sud de l'Australie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.