Accueil Actualité Essai Kia Sportage HEV de 230 ch

Essai Kia Sportage HEV de 230 ch

0
48
PARTAGER

Le Kia Sportage, le bestseller de la marque, se renouvelle à l’occasion de sa 5ème génération. Ce poids-lourd du segment en Europe n’a pas le droit à l’erreur. Pourtant, le constructeur coréen s’est autorisé quelques risques.

Un style distinctif

Le nouveau Sportage a du style ! Il n’entend pas passer pour un SUV parmi d’autres au milieu de la circulation. On vous laisse en débattre dans la section des commentaires. Mais il faut bien reconnaître que Kia ose se distingue par le design avec ce modèle. L’avant se compose d’une énorme calandre, avec des phares, comme s’il fallait en mettre par obligation. Deux boomerangs constituent la signature lumineuse de jour.

Son profil très ciselé a quelque chose de sportif dans cette finition GT-Line, avec de grandes jantes. Les rappels de noir sur le toit, les parties basses et les jantes font de lui quasiment une voiture au coloris biton. L’arrière reprend le style amorcé par l’EV6. Les feux très distinctifs le rendront rapidement reconnaissables. Nous ne sommes pas très convaincus par l’avant, cependant il trouvera sans doute ses adeptes. Il apparaît en tout cas plutôt moderne.

Un habitacle moderne et spacieux

Le Kia Sportage se transforme nettement à bord. L’ancien prend un méchant coup de vieux à côté. Le nouveau cède également à la mode de l’immense double écrans, ici légèrement incurvé et orienté vers le conducteur. Néanmoins, il ne tombe pas non plus dans le tout tactile. Un soin a été apporté à l’ergonomie, dans e but de ne pas trop compliquer l’accès à certaines commandes essentielles. Il n’empêche que si l’on n’est pas familier de la maison, il faut du temps pour comprendre toutes les arborescences.

L’empattement s’allonge, d’un tout petit centimètre, mais au bénéfice des passagers arrière. Il ne manque absolument pas de place sur la banquette (non coulissante) aux dossiers inclinables. Kia a multiplié les trucs et astuces, comme les prises USB au dos des sièges avant, des crochets pour les sacs ou des porte-manteaux intégrés. La contenance du coffre varie selon la motorisation, allant de 526 à 587 litres. Le réservoir d’AdBlue ou la batterie de l’hybride rechargeable prend plus ou moins de place.

Des transitions sans à-coups

Nous avons jeté notre dévolu sur la motorisation full hybrid de 230 chevaux. Une puissance plutôt confortable pour un SUV généraliste. En réalité, il s’agit d’un moteur essence 1.6 T-GDi de 180 chevaux, associé à un bloc électrique de 60 chevaux alimenté par une batterie de 1,49 kWh. Dès le départ, on constate de vraies phases en full électrique à allure citadine. En mode normal, on se laisse porter par une voiture douce, aux transitions sans à-coups entre les deux moteurs. On regrettera cependant un programme ECO un peu trop « lent » et finalement un peu agaçant, même quand l’on adopte une conduite coulée.

Le mode Sport offre le maximum des puissances disponibles, avec une meilleure réactivité. Néanmoins, on n’a pas pour autant l’impression d’avoir véritablement tous les chevaux de la fiche technique sous le pied droit. La cavalerie fait le job lors des dépassements, avec des reprises suffisamment rigoureuses. Peut-être sommes-nous un peu trop gourmands. La consommation sur notre parcours mixte s’est établie entre 7 et 7,5 l aux 100 km. Il ne s’agit pas d’un mauvais chiffre, mais nous sommes à peu près convaincus qu’elle ne serait pas forcément plus élevée avec un moteur 100% thermique. Sur un itinéraire plus urbain, elle devrait tirer un peu mieux son épingle du jeu.

Confortable et silencieux

On apprécie particulièrement son insonorisation qui rend les voyages bien paisibles, même à allure autoroutière. Un axe où l’on peut profiter des assistances dernier cri, dont le maintien de file que nous trouvons toutefois un peu trop intrusif. Comme toutes ses aides, on peut toutefois le désactiver bien entendu pour ceux qui préfèrent garder la main. Son confort s’apprécie également grace à l’amortissement de bonne facture. On peut aligner les kilomètres, sans vraiment se fatiguer, en profitant des équipements.

Sur route, il fait preuve d’un assez bon comportement, même si avec un poids assez conséquent, il se montre un peu pataud. Personne ne se plaindra à bord, tant qu’on ne joue pas les pilotes de rallye. Quand on hausse le rythme, on se trouve au volant d’un SUV qui rassure, malgré une précision de direction que l’on aimerait meilleure. Certaines stars, 3008 en tête, reste tout de même au-dessus au chapitre du compromis confort/dynamisme. Mais le Coréen dans la vie de tous les jours, dans la plupart des situations n’a pas grand-chose à envier aux meilleurs… quand ce n’est pas l’inverse.

Dès 29 990 €. Modèle d’essai à 46 990 €.

La cinquième génération de Kia Sportage s’inscrit dans le monde d’aujourd’hui, avec une large gamme de motorisations. Il s’agit pour le SUV assemblé à Zilina en Slovaquie, de s’adapter à la réalité de la plupart des marchés européens. Ses technologies et ses prestations au gout du jour, parlent pour lui. Si son design plait à sa clientèle, comme l’espère le constructeur, il devra toutefois faire face à son cousin particulièrement bien armé, le Hyundai Tucson. Comptez 29 990 € minimum, 46 990 € pour notre modèle d’essai. L’hybride rechargeable de 265 chevaux culmine à 50 790 € dans sa version haut de gamme.

+ON AIME
  •  Style distinctif
  • Technologies
  • Astuces à bord
ON AIME MOINS
  •  Un peu paresseux pour un 230 ch
  • Tarifs en augmentation
  • Malus?

 

Kia Sportage (données techniques à confirmer)
Prix (à partir de)29 990 €
Prix du modèle essayé46 990 €
Bonus / Malus+ 310 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne – Injection directe turbo essence
Cylindrée (cm3) 1 598
Puissance (ch/kW)230 / 170
Couple (Nm)350
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses automatique
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus235/55 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)193
0 à 100 km/h (s)8,3
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)6,16
CO2 (g/km)140
Dimensions
Longueur (mm) 4 515
Largeur (mm)1 865
Hauteur (mm)1 650
Empattement (mm) 2 680
Volume de coffre (l)587
Poids (kg)NC

 

Poster un Commentaire

48 Commentaires sur "Essai Kia Sportage HEV de 230 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
C Ghosn
Invité

Le bonnet est de série ?

—–[]

SGL
Invité

Wouarf ! … Le prix gratte un peu !
Et la conso sur 100 km à 130 ?

SGL
Invité

J’ai trouvé un essai précis du « cousin » le Hyundai Tucson Hybrid … Et du Plug-in.
Apparemment, sur autoroute, ce sont plus que 9 litres aux 100 km… J’ai peur que cela ne soit avec le pied léger.
Le Plug-in fait 0,3 l/100 de plus et coûte 5 k€ de plus.

Tucson230
Invité
Je possède un Tucson en hybrid 230. Je fais environ 1500kms/semaine dont. Je l’ai reçu mi décembre et j’ai 5500kms au compteur, il n’a quasiment connu que le froid, la pluie et le vent et 80% d’autoroute… A 135 au régulateur sur une bonne distance de test, je suis autour des 8L/100. Sans utiliser le régulateur, on peut rester, toujours à 130 mais avec de l’eco-conduite autour des 7L/100 sans trop de difficulté. A 155, au régulateur, on tourne dans les 9-10L. C’est plus qu’avec un diesel indéniablement, mais ce n’est pas excessif pour un SUV essence de 230cv… En… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

47 000 euros pour ça…….

C’est clairement de la discrimination sociale

SGL
Invité

Ah oui… C’est limite pour que @AXSPORT dise enfin du bien de l’AMI ? 😉 😀

AXSPORT
Invité

Quel rapport avec cette daube ?
On parlait de voiture…..

Pas de quadricycle

SGL
Invité

Il n’est pas encore prêt !? Manifestement 😀

Miké
Invité

Toi non plus vu que tu n’as pas encore acheté la tienne.

SGL
Invité

@Miké, je ne donne pas de leçon aux gens d’acheter telle ou tel autre voiture, d’une part. (ici, on parle d’apprécier un modèle, pas de l’acheter.)
D’autre part, personnellement j’ai mieux, j’ai à ma disposition des formidables TC, c’est nettement mieux !
Mais sans TC, pourquoi pas ?
Cela doit faire environ un milliard de fois que je l’ai déjà dit !?

SAM
Invité

@AXSPORT.
Comme le Tiguan ou le 3008, Kia et Hyundaï les louent aux entreprises … donc.
C’est à la revente que c’est complexe mais pour les occasions d’un certain âge, il y a la possibilité de les louer.

SGL
Invité

Les Kia/Hyundai sont devenues de très bonnes voitures… Par contre leurs prix ne sont plus si attractifs qu’avant.
Heureusement, dans un sens, pour la concurrence française, c’est une forme de logique.

AXSPORT
Invité

Achetez de telles usines à gaz en occasion ????
Faut être sacrement joueur…….

Amazon
Invité

Par rapport à un RAV4 à la techno et gabarit similaire, les conso sont semble t’il un peu plus élevées.

Tucson230
Invité

Oui, Toyota maitrise très bien le sujet sur la conso, c’est normal me direz-vous.

Mais en revanche, d’un point de vue performances il est un cran bien en dessous et niveau tenue de route et freinage, le RAV4 est extrêmement décevant sur ce chapitre.

wizz
Membre

sur les hybrides de Toyota, le moteur thermique est de type « course longue » à cycle Atkinson, avec un taux compression supérieur à 13:1. Ce type de moteur est « mou à la relance », mais a un bon rendement énergétique (exploite la détente des gaz de combustion plus longtemps, grattant les derniers bar exploitable)

sur ce Sportage hybride, c’est un bloc 1.6 turbo 180ch, avec un taux de compression de 10:1 environ. Il a un rendement énergétique moindre

SGL
Invité

Cela m’étonnerait qu’il ne fasse que 1,62 m de largeur votre bébé !
Moins qu’une Fiat Panda… Fortiche. 😯

Thibaut Emme
Admin

Non, c’est une coquille puisqu’il fait hors rétro 1865 mm de large.

SGL
Invité

C’est les rétros qui, quand ils se déploient font baisser la largeur ? 😯
… Je taquine 😀

wpDiscuz