Accueil Mercedes Mercedes investit 60 milliards d’€ dans les technos du futur

Mercedes investit 60 milliards d’€ dans les technos du futur

0
6
PARTAGER

Le conseil de surveillance de Daimler a approuvé des investissements d’un montant total de 60 milliards d’euros pour la division voitures particulières de Mercedes – Benz. Les sommes seront allouées à l’électrification, le numérique et la conduite autonome.

Mercedes va investir 60 milliards d’euros dans les domaines du futur

Le conseil de surveillance de Daimler a approuvé les plans financiers de la division automobile Mercedes pour les années 2022 à 2026. Durant cette période, après scission de la division camions, l’entreprise prévoit d’investir plus de 60 milliards d’euros dans la promotion de l’électrification, du numérique et de la conduite autonome. Dans le même temps, les dépenses pour le moteur thermique devraient diminuer de 80 %.

Mercedes veut être leader des moteurs électriques et des logiciels automobiles

« La marque automobile de luxe la plus valorisée au monde s’efforce de prendre la tête des moteurs électriques et des logiciels pour véhicules », indique le communiqué de presse.

Au cours de l’été, le patron de Daimler, Ola Källenius, a affiné la stratégie électrique du constructeur. La moitié des voitures neuves produites par le groupe devraient désormais être équipées d’une propulsion électrique d’ici 2025. D’ici la fin de la décennie, Mercedes souhaite uniquement mettre sur le marché des véhicules purement électriques, – avec toute de même une restriction : « là où les conditions du marché le permettent » est-il précisé.

Les marges doivent être maintenues

L’approbation du Conseil de Surveillance sous-entend toutefois que l’objectif de maintien du niveau des marges fixées lors de la transformation est confirmé.

Dans le contexte actuel des marchés, le rendement est de 10 à 12 %, dans des conditions normales, il devrait être de 8 à 10 %. Un important levier : l’augmentation des ventes nettes par véhicule. Ola Källenius préfère vendre des véhicules mieux équipés que d’augmenter les ventes à n’importe quel prix. En parallèle, un modèle de vente directe sera progressivement recherché.

Les dépenses de recherche et développement en nette régression

En revanche, les dépenses de recherche et développement devraient baisser de plus de 20 % d’ici 2025 par rapport à 2019.

Des plates-formes de batteries standardisées et des architectures de véhicules évolutives ainsi que les progrès technologiques sur les batteries pourraient aider à réduire les coûts variables. En 2025, Mercedes souhaite introduire une plateforme purement électrique. Le constructeur table sur une diminution majeure de la part des coûts de batterie dans le véhicule d’ici la fin de la décennie.

Sources : Automobilwoche

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Mercedes investit 60 milliards d’€ dans les technos du futur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
carlito
Invité

« En revanche, les dépenses de recherche et développement devraient baisser de plus de 20 % d’ici 2025 par rapport à 2019. » Du coup, ils vont où concrêtement les 60 Milliards?

Thibaut Emme
Admin

En gros on coupe les investissements partout, sauf quelques niches comme cela. 🙂 globalement, cela baisse.

SGL
Invité

En fait, si je comprends bien, Mercedes, comme les autres constructeurs, coupe le robinet du budget de R&D des GMP thermique pour se concentrer quasi uniquement sur la R&D de la VE ?
Développer un VE doit réclamer moins de personnels surtout que souvent les batteries sont externalisées.

jdfor
Invité

Vite, vite…la voiture autonome qui va se garer toute seule et qu’il suffit de siffler pour qu’elle s’amène vite fait…nous avons marre d’attendre !!
Une avancée décisive dans le progrès de l’humanité…ils sont inguérissables les cousins teutons…on les adore !! Une cause humanitaire presque !!

Amazon
Invité

il faut s’attendre à l’absence de nouveauté thermique désormais!
il n’y aura plus que des optimisations avec hybridation ou 100% électrique.
Pour les rêveurs, le moteur a injection d’hydrogène, mais sinon dans 10 ans on sera tous avec une batterie sur roue.
je ne comprends pas l’attitude de Tavares vis à vis de l’électrification (enfin si, minimiser les dépenses pour faire gagner du pognon aux actionnaires)

SGL
Invité

Ben, il faut se mettre à leur place, les constructeurs “traditionnels” plus de 90 % de leurs profits viennent encore de leurs VT… Passer à même seulement à 50 %, c’est investir des milliards… Et ils ont tous peur du syndrome de Mitsubishi, Renault et Nissan, BMW, c’être trop lancés trop vite dans la VE.
PSA s’est lancé 8 ans plus tard pour arriver presque aux mêmes résultats, alors en dehors des pure player comme Tesla, c’est évident que c’est plus difficile.

wpDiscuz