Accueil Général Pneus hiver, chaînes ou chaussettes : la loi Montagne II en vigueur

Pneus hiver, chaînes ou chaussettes : la loi Montagne II en vigueur

0
14
PARTAGER
pneu hiver

Depuis ce matin 1er novembre minuit, la « Loi Montagne II » est entrée en vigueur. Dans 48 départements, les équipements d’hiver sont obligatoires. Evidemment, avec quelques incongruités toutes françaises.

Officiellement, 48 départements, dits de montagne, sont concernés. Les préfets de ces départements, en concertation (plus ou moins) avec les édiles communaux ont décidés des routes et communes concernées à l’intérieur dudit département. Résultat, c’est déjà un peu la cacophonie. Certains départements comme le Puy-de-Dôme sont intégralement sous la loi Montagne, dans d’autres, c’est commune par commune, voire route par route.

La Loi Montagne impose que, du 1er novembre au 31 mars, les automobilistes, mais aussi les utilitaires légers, camions, bus, cars ou camping-cars qui roulent dans les zones désignées doivent avoir des pneus hivers avec le marquage 3PMSF et/ou M+S, ou à défaut, des équipements comme des chaînes ou des chaussettes (version tissus des chaînes).

La loi aurait dû entrer en vigueur déjà l’an passé, mais elle a été repoussée d’un an sur fond de Covid-19. En bons Français, l’anticipation de cette obligation a été négligée et c’est un peu à la dernière minute que beaucoup de personnes sont allés s’équiper. Dans certains cas, les temps d’attente des fameux pneus ont été largement allongés. L’obligation part d’un « bon sentiment » : limiter les bouchons et les accidents dans les communes de montagne avec conducteurs de voitures pas équipées qui se mettent au fossé ou en travers de la route et bloquent tout le monde.

Obligatoire, mais en fait non

Mais, comme rien ne peut être simple en ce bas monde, le décret d’application a été légèrement modifié pour cette année. La non possession des pneus hiver ou des chaînes/chaussettes ne donnera pas lieu à sanction avant l’an prochain. Encore une obligation sans obligation. Le Maire de Gérardmer dans les Vosges a tout de même édité un arrêté municipal. Quiconque passe par sa commune sans lesdits équipements sera passible d’une amende de 35 € (contre 135 € prévus dans la loi Montagne).

Ce n’est d’ailleurs pas la seule aberration de cette loi et de son application. Dans les 48 départements concernés, certains comme les Alpes Maritimes ont deux facettes. La facette montagnarde, et la facette méditerranéenne. A Nice par exemple, la température moyenne basse est de 7° en février. Hors, les pneus hiver sont conseillés en-dessous de 7° et peuvent se dégrader rapidement au-dessus. Il semble alors normal que ce département soit « morcelé » avec des zones concernées et d’autres non.

Mais, alors, pourquoi ne regarder que les départements « de montagne » ? Pourquoi par exemple dans le nord de la France, personne n’est concerné alors que la température moyenne descend sous les 7° ? Outre un Maire qui veut absolument que la loi s’applique à sa commune dès cette années, d’autres en revanche ne veulent pas que leur commune soit concernée et l’ont fait savoir au Préfet. Dans le Puy-de-Dôme, rien n’y a fait. De la plaine de la Limagne à Clermont-Ferrand, le zélé Préfet a mis tout le monde dans le même sac. Au moins vous êtes prévenus, si vous mettez une roue dans le « PdD » vous devez avoir les équipements montés ou dans le coffre.

D’un côté de la route oui, de l’autre, non…

Dans les aberrations, on peut citer Barrancoueu dans les Hautes-Pyrénées. La commune est une enclave. Elle n’est pas concernée par l’obligation d’équipements, mais Areau ou Cadéac qui l’entourent le sont. Et ceux qui sont déjà passés par le col d’Aspin en hiver connaissent les températures et le temps qu’il y fait. Dans le Bas-Rhin, Dieffenthal est encerclée par Dambach-la-ville et par Scherwiller, deux communes où les équipements sont obligatoires.

Evidemment, une carte comme celle décidée par les préfets a forcément des trous ou des situations cocasses. Il faut bien décider de limites et certaines communes sont concernées quand d’autres, limitrophes et à la même topographie ne le sont pas. Le Mayet-de-Montagne dans la Montagne Bourbonnaise n’est pas concernée, mais le Chatel-Montagne à côté oui. Pourtant ce sont deux petites communes situées entre 500 et 900 m d’altitude.

Il y a même beaucoup de cas où une commune est concernée, sauf la rue en limite de commune car souvent à cheval sur deux communes dont une n’est pas concernées. Evidemment, cela complique les choses. Et en fait, le meilleur conseil est d’avoir une paire de chaînes métal ou de chaussettes tissus adaptées à sa monte pneumatique (attention) dans le coffre. Ainsi en traversant une commune, vous n’aurez pas à vous demander si vous êtes dans les clous ou non. L’administration dans toute sa splendeur.

Illustration : leblogauto.com

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Pneus hiver, chaînes ou chaussettes : la loi Montagne II en vigueur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Zolive
Invité

Sauf erreur de ma part, les pneus-neige ne seront pas obligatoires pour la moto…

labradaauto
Invité
Le rédacteur à la Préfecture a pris les infos à la DDE pour rédiger l’arrêté. Telle commune voit tant de passages de camions lames et saleuses, telle autre commune n’en voit pas. je vois là la cartographie des lieux. La météo est aussi bousculée: Là où il ne neige jamais, Eh bien il neige parfois. C’est aussi écrit sur des pages du web, on fouille , on trouve. HAARP en joue. Alors Le Préfet ne sera jamais complétement protecteur, du Cotentin au Jura, de la Côte Basque au Haut Doubs. En vieux jeux et très partisan des pneus neige ,… Lire la suite >>
polo
Invité

Bah une paire de chaussettes ou de chaines dans le coffre suffit pour éviter la sanction, par contre pourquoi mettre une amende et ne pas obligé la personne à s’équiper, une paire de chaussettes ça vaut 30/40€ pour les moins chères ça n’aurait pas été compliqué d’exonérer d’amende les personnes qui se présentent dans les 7 jours avec les bons équipements?

ema__
Invité

parce que c’est facile de s’équiper, et que le fait d’avoir des pneus neige l’hiver simplifie la vie de tout le monde

Achille Talon
Invité
C’est digne d’un sketch de Robert Lamoureux ou de Coluche. Je ne sais plus dans quel département, l’équipement neige est obligatoire partout sauf sur l’autoroute qui le traverse ! Et oui, c’est bien connu, il ne neige jamais sur autoroute. C’est quoi, la justification de cette loi, sachant que les habitants des régions situées à plus 5-600 m d’altitude savent qu’ils ont de la neige l’hiver et ils sont équipés en conséquences ? C’est pour les touristes ? La France, c’est un pays où l’administration fait tout son possible pour emmerder ses habitants. Là, ils ont placé la barre très… Lire la suite >>
Michel
Invité

Exact, pour faire Toulouse (31) – Roquefort (12), il faut être équipé car la route (D999) traverse 3 communes du Tarn : le Fraysse – Alban et Curvalle soit en gros 5 km

Patrick Duranda
Invité

Bien vu pour les vendeurs de pneus. Pourtant, c’est à peu près aussi pertinent que de vacciner l’intégralité des français contre la fièvre jaune car en réalité, il faudra que tout le monde s’équipe, enfin ceux qui sortent un tout petit peu de chez eux. 2 trains de pneus, besoin de les stocker, une fois de plus, c’est très réaliste pour un gain absolument immense.

lym
Invité

Crossclimate&Co font le job d’un usage neige occasionnel depuis des années sans devoir changer de train de pneu été/hiver. Les vrais montagnards, eux, ont de toute manière déjà 2 trains de pneus.
Par contre, cette loi a mis un peu de tension sur l’approvisionnement de ce type de pneu. Je pense que c’est la raison pour laquelle les sanctions ne sont pas encore là: Ne pas accentuer les pénuries.

wpDiscuz