Accueil 4x4 Essai Nissan Qasqhai 4X4 158 ch

Essai Nissan Qasqhai 4X4 158 ch

0
71
PARTAGER

Nissan n’a pas d’autre option que le succès avec le nouveau Qashqai, pour résister aux nombreux concurrents bien armés sur un segment que la marque a rendu populaire. Nous avons pris le volant de la nouvelle version 4X4 sur les routes allemandes.

Rare 4X4 du segment

Le Qashqai, l’un des bestsellers de la marque depuis 2007, s’est écoulé à 139 555 exemplaires dans le monde en 2020, année de crise. Ses ventes ont connu un pic en 2017 à 261 122 unités, avant de redescendre en 2019 à 235 356 exemplaires. Pour assurer le succès de la nouvelle génération, la marque prévoit une version hybride E-Power l’année prochaine. Avant ça, arrive aujourd’hui sa déclinaison 4X4. D’après Nissan, les clients des régions de l’est du pays préfèrent cette transmission.

Rien ne permet de différencier un 4X2 d’un 4X4 quand on les regarde. La carrosserie reste identique, et les configurations esthétiques possibles demeurent les mêmes indépendamment du nombre de roues motrices. On ne trouvera même pas un badge qui l’identifierait. Il s’agit donc d’un Qashqai tout à fait comme les autres. Ceux qui n’aiment pas sa plastique ne changeront pas d’avis, comme ses afficionados. Il se différencie principalement de l’exemplaire essayé précédemment, par des jantes plus grandes et son coloris bleu.

5 modes de conduite

Rien ne change également à l’intérieur. Encore une fois, le grand coffre conviendra aux familles. En revanche on regrette la banquette désespérément fixe, en dehors de sa configuration 2/3-1/3. Elle ne coulisse pas et les dossiers ne s’inclinent pas non plus. On peut vivre sans, mais ce sont des actions qui existent chez certains concurrents. La plus grosse différence se situe sur la console centrale. Nous faisons en effet connaissance avec la boite automatique, après la manuelle essayée au lancement il y a quelques mois.

Le sélecteur à impulsions de la boite automatique, sert également de repose-main. La commande du frein à main électronique migre vers l’avant de ce levier. Il doit en effet laisser la place à la molette des modes de conduite, qui conditionne le fonctionnement de la transmission intégrale suivant le programme choisi. On peut ainsi naviguer entre offroad, neige, standard, éco et sport. Soyons très clairs, nous n’avons pas dû faire face aux éléments, ni même à un chemin graillonneux. L’été indien a joué les trouble-fêtes.

Plus de couple, des grammes en moins

Sous notre capot, on trouve un 4 cylindres 1.3 de 158 chevaux. Il s’accompagne d’une hybridation légère 12V. Ici, une batterie lithium-ion alimente le système, qui se recharge lors des décélérations. À la clé, 4 grammes de CO2 savamment économisés et en bonus un léger surplus de couple (6 Nm). Disons-le tout de suite, cela ne fait pas ressentir de coup de boost particulier. Avec le poids de la transmission 4X4, pesant plus de 80 kg, les performances restent quelconques, avec un 0 à 100 km/h en 9,9.

Toutefois, l’ensemble a fait preuve de suffisamment de fougue pour ne pas avoir l’air ridicule sur la partie autoroute de notre parcours allemand. Nous avons en quelques occasions dépasser les 180 km/h, une vitesse insuffisante pour tenir derrière nous certains automobilistes manifestement en retard au travail. Un problème inconnu en France, sous peine de jouer avec la vie de son permis de conduire. Malgré les efforts des ingénieurs de Nissan, les malus sont inévitables, oscillant entre 983 et 1 386 €.

Transmission intégrale automatique

La boite à variation continue baptisée X-Tronic s’avère assez agréable. Les rapports virtuels plutôt bien simulés, rendent la conduite naturelle. Le contraire nous aurait étonnés, la motricité se montre excellente, bien aidée par le grip puissant sur ce bitume parfaitement sec. La transmission 4X4 intervient en 0,2 s après la détection d’un patinage, distribuant jusqu’à 50% du couple à l’arrière. Néanmoins, nous ne sommes pas au volant d’une sportive, ni même d’un SUV un peu dynamique. On sent assez facilement les limites d’adhérence, le comportement sans (mauvaise) surprise rend ce Qashqai facile à conduire.

On regrette une direction un peu floue dans les enchainements de virages, même si cela n’a rien de rédhibitoire. Le mode Sport symbolisé par un drapeau à damiers sur la molette, apporte une réponse meilleure à l’accélérateur, sans transfigurer le comportement. À des vitesses usuelles, en revanche il se montre plaisant, particulièrement silencieux même à haute vitesse (jusqu’à 130 km/h). En jetant un œil à nos consommations du jour, nous ne sommes pas descendus en dessous des 8,5 litres, en excluant notre escapade autoroutière.

Dès 39 090 €

La transmission 4X4 apporte peu sur notre parcours routier, mais elle devrait rassurer les usagers habituels de ce type de SUV au cœur de l’hiver. Ainsi les propriétaires de l’ancienne version, se satisferont de cette nouvelle génération qui s’accompagne pour les clients d’une mise à jour bienvenue en termes d’équipements. Il faut compter au moins 39 090 € pour se l’offrir, notre modèle d’essai haut de gamme réclamant 44 390 €. Ce Qashqai à transmission intégrale, a le mérite d’occuper une niche désertée par la plupart des acteurs du marché.

+ON AIME
  •  Rare SUV compact 4X4
  • Technologies embarquées
  • 4X4 automatique
ON AIME MOINS
  •  Malus
  • Banquette 2/3-1/3 fixe
  • Moins dynamique que certains concurrents

 

Nissan Qashqai 4X4
Prix (à partir de)29 590 €
Prix du modèle essayé44 390 €
Bonus / Malus+ 983 € à + 1 386 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne – Injection directe essence
Cylindrée (cm3) 1 332
Puissance (ch/kW)158 / 116
Couple (Nm) 270
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses auto 7 rap.
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus235/45 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h) 198
0 à 100 km/h (s) 9,9
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)6,9 à 7,1
CO2 (g/km) 155 à 159
Dimensions
Longueur (mm) 4 425
Largeur (mm)1 835
Hauteur (mm) 1 625
Empattement (mm) 2 665
Volume de coffre (l) 504
Poids (kg) 1 532

 

Poster un Commentaire

71 Commentaires sur "Essai Nissan Qasqhai 4X4 158 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Pas mal… Mais cela va être dur de ringardiser le 3008… Pourtant déjà relativement vieux.
Espérons que le dérivé Kadjar 2 verra mieux.
Bon point pour la sellerie intérieure

SGL
Invité

…donc le 3008 est mort !? 😉

SGL
Invité

Je m’amuse à penser qu’il a y environ 5 ans, qu’avoir 4RM était une option indispensable pour le succès des SUV.

amiral_sub
Invité

j’avoue que je ne comprenais pas le concept de SUV 2 roues motrices: pourquoi avoir un look de 4×4 sans pouvoir faire de tout terrain? C’est stupide. Depuis j’ai abandonné l’idée de comprendre cette mode. Quand on est sur qu’il faut faire des efforts pour la planète les gens se ruent sur les éssuvés…

SGL
Invité

Je crois savoir @amiral_sub
À longueur égale le SUV (RDM) est plus logeable et plus pratique… Trottoir, coussin berlinois, etc.
Aux vitesses limitées la hauteur à un avantage, meilleure visibilité…
ET puis il y a la mode et le look, même si cela n’a rien d’objectif.
En temps normal, les 4RM sont inutiles à 95 % du temps sauf pour les Montagnards.

Je serais curieux de savoir pourquoi, manifestement, je me trompe, il va ringardiser le 3008 ????
Apparemment, c’est évident… Perso, je ne vois pas où il serait largement supérieur. 😯

amiral_sub
Invité

je crois que c’est uniquement la mode. Un break faisait le job très bien. Puis le monospace. Désormais le éssuvé. Demain le pickup?

Thibaut Emme
Admin
@Amiral_sub : le SUV ne remplace pas vraiment le break, ni le monospace. Par rapport à un break, on a un coffre moins important souvent, sauf à décaler d’un segment (ce que fons allègrement les constructeurs). Surtout, un break aura la plupart du temps un coffre plus long et plus bas en seuil de chargement. Mais, ce qui différencie un SUV/CUS d’un break, c’est la position de conduite. On « descend » dans un break et on se trouve en position allongée plus qu’assise. Tandis que dans un SUV on va être sensiblement plus haut, et plus relevé en termes de position… Lire la suite >>
SGL
Invité

Et il me semble qu’à longueur égale le SUV même par rapport au break plus ou moins de la même famille, a un coffre plus généreux… Ce qui doit intéresse au moins 60 % des gens.

C Ghosn
Invité

Le suv permets aussi de passer sans ralentir les coussins berlinois ou tout autres dos d’anes, gendarmes couchés non homologués.

Thibaut Emme
Admin

Oh, même une berline passe facilement les coussins berlinois vu la largeur de plus en plus importante des essieux 🙂

amiral_sub
Invité

j’ai demandé à un copain qui a acheté un VW tiguan diesel pourquoi un tel choix (incompréhensible à mes yeux) : pour monter sur les trottoirs… Au moins il a été franc. J’ai également découvert qu’au dela de 2 sieges auto pour enfants, sauf exception il faut acheter de gros éssuvés… Complot?

Term
Invité

Il va falloir avoir une carte d’abonnement a une station service vue la consommation et la version Epower n’apportera pas grand chose de plus. Et pas un diesel en vue car on ne doit plus en parler. C’est n’importe quoi

Amazon
Invité

Un véhicule SUV de cette taille en essence consomme 8 litres et plus en moyenne (en diesel on peut espérer 6 litres). c’est la même chose chez Stellantis, VW. faut pas se fier aux fiches techniques constructeurs

8.5 l c’est juste 200 g CO2/km, soit 2X l’objectif de l’Europe pour les émissions.

voiture d’hier pour 40000 euros?

Yah
Invité

Je ne vois pas pourquoi le blog auto met cette article dans la catégorie écologie car ce Qasqhai essence (comme tous) est tout sauf pas polluant. L’ancien avec un diesel euros 6d était plus propre. Quel progrès!

amiral_sub
Invité

ah non la norme euro 6d est loin d’etre la panacée, surtout avec les tolérances de moteur froid, températures extérieurs, etc. La norme euro7 sera bien mieux

Alberto
Invité

Texte minuscule, photos de presse … vous avez vraiment essayé la voiture ?

Marion
Invité

Bof ! service très minimum de la part de « l’essayeur » qui a défaut de neige n’a pas cherché un chemin boueux pour se faire plaisir, et voir la différence de comportement par rapport a ses concurrents 2 roues motrices plus bouton poudre de perlin-pimpin

panama
Invité

La version AWD se justifie parfaitement dès qu’on aborde des routes un peu glissantes : la sécurité a un prix.
Une ex star qui a de beaux restes. Pour ceux qui veulent se démarquer.

SGL
Invité

Ne pas confondre motricité et tenue de route !
Automobile Magazine a fait les essais avec des experts…
Un Skoda Karoq 2RM s’en sort mieux qu’un Karoq 4 RM dans un virage glissant avec les mêmes pneus !
4RM pour + de tenue de route, c’est une légende urbaine… Par contre pour la motricité… Il n’a pas photo.
Sur sol glissant, le plus important est la qualité des pneus.

C.Ghosn
Invité

Le Karoq est un faux 4RM avec haldex. PAs de présence de DGL mécanique aussi, seulement électronique.

SGL
Invité

…et cela change quoi pour notre problème ?

Amazon
Invité

l’intérêt de multiplier les roues motrices c’est de faire passer plus de puissance à la route pour avoir de meilleures accélérations et/ou d’avoir 4 points de traction au lieu de 2 ce qui est nécessaire pour les terrains glissants. dans le cas de cet engin, j’imagine que ce n’est pas lié à un surplus de puissance, plutôt pour un usage en terrain glissant genre neige/boue.
de bon pneus hiver peuvent faire aussi l’affaire

SGL
Invité

OUI pour la motricité… Mais pour le poids, le coût, le passage en courbe, la consommation, etc. c’est moins, d’où la mévente des versions 4RM, ces dernières années.
Et comme les carburants vont augmenter et que l’on a banni le diesel même avec le diester… L’avenir n’est pas rose.

panama
Invité

SGL soyons un peu sérieux. Sur routes glissantes en passage en courbe les 4 roues motrices sont en plus évident.

SGL
Invité

De bons pneus hiver sont même mieux pour la sécurité !

panama
Invité
Tiens SGL, moi ça me rappelle quelques hivers pluvieux où mon voisin avec sa classe E ne passait pas la mauvaise tête d’épingle de sortie de l’impasse où nous habitons, et moi je passais de façon impériale avec avec mon X Drive. De même jour de verglas il m’a appelé pour aller le chercher : la Merco benz ne passait pas un mauvais virage en montée. Moi quand il pleut des trombes je suis bien content de rouler en AWD. Après je comprends qu’à Paris ça ne sert à rien mais il est faux, archi faux de dire qu’une 2WD… Lire la suite >>
Amazon
Invité
je crois que SGL ne parle pas de la même chose. c’est certain que 4 RM c’est mieux de 2 RM dès que le sol est glissant, gras… mais pour la tenue de route, ca ne change pas la donne, voir cela rend le véhicule pataud, pas agile. Par contre, une 4RM c’est rassurant sur route glissante (l’hiver dernier je n’ai pas réussi à sortir d’un parking d’hôtel avec la 330D avec une fine couche de verglas!) c’est certain mais cela ne remplace pas la prudence! les seuls (j’exagère à peine) qui vont au tas les jours de verglas/neige, c’est… Lire la suite >>
SGL
Invité

Tout à fait @Amazon, je ne pense pas qu’une F1 4RM irait plus vite au tour… Sauf éventuellement sous un déluge !?

beniot9888
Invité
C’est surtout au moment où vous allez devoir vous arrêter que les 4 roues motrices ne pourront pas vous aider, alors que leur bonne motricité risque de vous avoir incité à hausser le rythme. Sur mon véhicule, à 4 roues motrices enclenchables, je dirais que : – ça ne me fait pas freiner plus court – ça améliore un peu la motricité sur route très glissante, mais vaut mieux de bon pneus. Ou 4 roues motrices ET de bons pneus, bien sûr – si la route est glissante, même si les 4 roues motrices permettent de « passer le virage à… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
alors 4RM sur un SUV / 2 RM sur berline sur autoroute … sauf en cas de neige les 4 RM ne servent à rien … Par contre si neige épaisse, et bons pneumatiques, alors le SUV 4 RM pourra aider la berline 2 RM a arriver au bout du trajet s’il y a une sangle correcte dans le lot de bord et qu’il y a une vraie gestion des vitesses courtes / longues et des différenciels 😆 par expérience vécues, sur un bas coté argileux avec de l’herbe non coupée et humide si pneus route, un bon gros suv… Lire la suite >>
SGL
Invité
wpDiscuz