Accueil Mazda Une Mazda produite chez Toyota Onnaing

Une Mazda produite chez Toyota Onnaing

0
36
PARTAGER

Cela a été annoncé il y a plus d’un an, dès décembre 2021, un véhicule badgé Mazda sortira des chaînes de l’usine Toyota d’Onnaing près de Valenciennes.

L’usine Toyota fut très longtemps mono-produit avec la seule Yaris « made in France ». Désormais, l’usine produit aussi la nouvelle Yaris Cross. Nouveau véhicule à l’horizon avec un véhicule pour Mazda. Oh ! Ce véhicule, vous le connaissez déjà puisque ce sera la Toyota Yaris avec un avant légèrement modifié pour intégrer le logo Mazda et sans doute une calandre plus « mazdaesque ».

Pour Mazda, ce ne sera pas une première puisque l’on se souviendra par exemple de la Mazda 121 qui était une Ford Fiesta à peine (mal) maquillée. Cela permettra aussi de maintenir, en Europe, un petit véhicule, la Mazda 2, peu émetteur de CO2 « à bon compte ». Il ne faut pas oublier les objectifs CO2 de la loi CAFE Européenne avec les pénalités si on ne les atteint pas.

Pour Toyota, cela permettra d’améliorer la rentabilité de l’usine d’Onnaing. La coopération entre Toyota et Mazda n’est pas nouvelle. Toyota possède 5% de Mazda (et 5% de Suzuki aussi NDLA) et les deux constructeurs ont lancé une alliance technique depuis 2015. Ils font déjà usine commune en Alabama par exemple. Au Mexique, Mazda produit, sur base de Mazda 2, une « sous-compacte » badgée Toyota pour les marchés d’Amérique du Nord.

Notre avis, par leblogauto.com

La Mazda 2 clone de la Toyota Yaris est une bonne nouvelle pour l’usine près de Valenciennes. Cela augure de bons niveaux de production et donc d’emplois maintenus, ou augmentés si les ventes sont là pour Mazda.

Mais, cela souligne aussi les défauts de ces objectifs CO2. Il « suffit » de changer le badge sur une voiture pour qu’elle intègre la moyenne des émissions de la gamme. Mazda ne sera pas le premier, et pas le dernier à en profiter.

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "Une Mazda produite chez Toyota Onnaing"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Moi.
Invité
SGL
Invité

Ce n’est pas génial pour Mazda pour son image de marque… Non pas que la Yaris soit une mauvaise voiture, loin de là, mais cela voudrait dire que Mazda renonce à l’effort qu’ils faisaient d’être prient comme des premiums et pouvoir espérer de belles marges derrière.
Même Peugeot, qui n’est pas premium, renonce à proposer une auto sous sa 208.

amiral_sub
Invité

pas compris…

Achille Talon
Invité

Ce que veux dire SGL, c’est que les citadines n’étant plus assez rentable pour les constructeurs, il ne comprend pas pourquoi Mazda décide de proposer un clone de la Yaris, peut-être au détriment de son image.

Je pense que c’est bien joué de la part de Mazda, puisque cette voiture n’a rien coûté en développement ni pour mettre en place la production, et elle pourra rapidement être proposée en concession.

SGL
Invité

« qu’ils faisaient à être pris »
Pardon ! je me suis fait mal aux yeux à me relire ! 😉

Oui, @Achille Talon a bien saisi les enjeux pour Mazda
Sur les segments A et B, la rentabilité est difficile… Regardez l’échec de l’Audi A1… Ni bonne pour le client ni rentable pour Audi malgré ses dessous de la Polo.

amiral_sub
Invité

une mazda hybride qui va faire baisser la moyenne de CO2 de mazda et qui a nécessité 0 R&D, produite en europe, c’est un reve de constructeur !

wizz
Membre
Rentabilité difficile. Retour sur investissement difficile. Mais lorsqu’on est 2 au départ (genre PSA+Toyota), c’est déjà 2x moins d’investissement pour chaque partenaire Et lorsqu’un partenaire rejoint après le début, alors ça sera toujours ça de pris. Cela ne coute rien pour Mazda. Ou bien pas très excessif: Toyota va fabriquer la voiture pour Mazda, via un pourcentage ou une facture à envoyer à Mazda. C’était similaire entre Ford et Fiat, avec la Ka II fabriqué par Fiat basé sur la même base Panda-500 Maintenant, rentabilité ou pas, ça dépend du volume ET des modifications apportées. -de la triplette 108, C1,… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Dommage, en lisant le titre du topic, j’ai pensé en premier coup « un nouvel utilitaire Mazda fabriqué à …Hordain(Sevelnord) » 😀

lym
Invité

« Il « suffit » de changer le badge sur une voiture pour qu’elle intègre la moyenne des émissions de la gamme. »

C’est beau, tout de même, la politique! Toyota peut donc gagner du fric là dessus, car nul doute que c’est monétisé, rejoignant le spécialiste de l’affaire: Tesla.

amiral_sub
Invité

à ce que je sais toyota ne gagne rien mais ne paye pas de droits CO2

seb
Invité

Je serais quand même surpris qu’une entreprise prête une partie de son usine (m² de stockage, chaines de montage, employés, savoir faire…) gracieusement, même si cette entreprise a des parts dans l’entreprise loueuse.

amiral_sub
Invité

l’usine n’est pas pas pretée

SGL
Invité

C’est un accord gagnant-gagnant @seb, belles économies pour Mazda en R&D et rentabilité accéléré pour sa Yaris…
Mais néanmoins, je continue à dire que ce n’est pas super « classe » pour Mazda de faire sous-traiter la citadine qui va trôner dans ses concessions… Une marque que l’on classait de plus en plus à l’égal des premiums.
Là, on descend d’une marche…
Une citadine 100 % électrique aurait été plus dans le vent et plus valorisants qu’un rebadging !

Joledemago
Invité

Je ne sais pas si le commentaire sur le CO2 est issu du blogauto ou de Mazda. Je ne suis pas convaincu que ce soit la raison de ce partenariat. Proposer à moindre coût un véhicule d’un segment qui cartonne pas mal en Europe (cf chiffres de Yaris) me semble être la seule et suffisante raison.
Pour moir, Mazda est un généraliste (un peu à part) et non un premium

C Ghosn
Invité

Un des rares généralistes qui va proposer un 6cyl, qui propose encore un cabrio plaisir. On ne peut qu applaudir

SGL
Invité

Bah oui !

SGL
Invité

« Mazda est un généraliste » ben malheureusement plus personne n’a un doute !
@Joledemago, être Premium est aussi et surtout subjectif… Dans la tête des clients potentiels qui ont les moyens de mettre plus cher dans une voiture à iso prestation.
Là, c’est le pricing power de Mazda qui souffre !

wizz
Membre
le pricing power est une chose occuper le terrain, éviter que monsieur ou madame ait une autre marque, et donc possibilité qu’ils puissent être attiré par l’autre marque C’est comme nous tous avec les assurances. Parfois, un assureur peut nous proposer un contrat (presque) à perte, plutôt que de le laisser chez le concurrent. Cet assureur a déjà l’assurance de la maison, assurance vie, assurance de la voiture de monsieur. Puis madame reprend le boulot, une fois que les enfants sont au collège. Elle a un excellent contrat chez un autre assureur. En la laissant chez l’autre assureur, alors il… Lire la suite >>
lym
Invité
@SGL: Mazda généraliste? Alors un Citroën du temps des DS l’était. Car s’il y a bien un constructeur qui depuis une ou deux décennies propose de l’innovation c’est bien celui-là, avec un travail sur le rendement des motorisations à base de solutions innovantes tant en essence que diesel (+pb de la pollution de ces derniers longtemps gérable à la source et non à l’échappement)… et le seul stop&start intelligent du marché pour les essences (il faut un allumage commandé). Franchement, c’est surtout pénible de voir ceux qui innovent le plus en arriver à être à leur tour contraints à ce… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

quelle magouille? Produire une hybride très efficace sur une excellente base c’est très sain

SGL
Invité

Pas « magouille » mais plutôt « bidouille » industrielle… La base a beau être bonne, elle n’est pas prestigieuse… Chez Dacia, j’aurai applaudi d’emblée… Là oui… Bofff

SGL
Invité
Bien sûr @lym, Citroën a toujours été un généraliste du temps des DS et la SM et de la CX Prestige… Il ne faut pas que le terme « généraliste » devienne péjoratif ! Il vaut mieux acheter une bonne « généraliste » qu’une mauvaise « premium » … Certains n’hésiteront pas à mettre plus de 20 k€ dans une moins bonne voiture pour avoir un logo prestigieux… Mais si cela leur fait plaisir et s’ils ont les moyens… On est en démocratie ! En lisant et regardant des documentaires sur l’histoire de la Citroën SM… Parmi les nombreuses raisons… Lire la suite >>
SGL
Invité

La Citroën Type C « Trèfle » de 1922 était déjà de l’entrée de gamme.
Citroën a toujours fait le grand écart dans son histoire ! 😉

SGL
Invité

La Citroën Ami 6 plutôt bas de gamme encore… De 1961, donc 15 ans avant le rachat de Peugeot 😉

SGL
Invité

Ou je change mon opinion ? a quel moment ?
J’ai dit et je redis que Citroën a toujours été généraliste capable de faire le grand écart… OK ?
Vous me dites en assistant que Citroën a fait beaucoup de HdG… Certes ! OK
Mais pour me conforter mes propos, je vous rappelle que régulièrement durant son histoire a, et au gré des époques, Citroën a toujours fait du bas de gamme… Donc + ses HdG, c’est typiquement la définition du « généraliste » dans toute sa splendeur
Donc je ne change en rien mes propos depuis le début !

SGL
Invité

Ben Citroën a commencé ou l’automobile était un luxe… pour prendre votre défense 😉
Une AMI actuelle aurait été de facto un « luxe »
Toujours dans l’histoire de la marque… Avant la populaire « Trèfle » de 1922, il avait aussi Citroën Type A de 1919… La première Citroën… Alors, oui, pour l’époque, c’était un luxe ! 😉

SGL
Invité

Pourquoi vous déformer mes propos ? je dis et je redis que l’automobile était un luxe à l’époque !
1920 : 8 voitures pour mille habitants en France
1950 : 137 voitures pour mille habitants
1980 : 390 voitures
2015 : 597 voitures
Alors Forcément… C’était aussi courant qu’une Rolls-Royce !

Maniez
Invité

Non la 2cv était une voiture accessible aux ouvriers,aux jeunes avec des petits moyens, un changement culturel !

Navigator84
Invité

Au passage, les versions thermiques de la Yaris ont été délocalisées en République Tchèque dans l’ex usine TPCA où elle esr produite au côté de l’Aygo X.

Mazda a arrêté de produire la Yaris basée sur la 2. Il n’y a plus de petits modèles Toyota en Amérique du Nord hormis au Mexique où c’est la Yaris asiatique importé de Thaïlande qui a pris le relais.

wpDiscuz