Accueil Honda Honda : les fournisseurs devront réduire leurs impacts CO2

Honda : les fournisseurs devront réduire leurs impacts CO2

0
27
PARTAGER

Honda a demandé à ses principaux fournisseurs de pièces détachées de réduire les émissions de carbone de 4 % par an par rapport aux niveaux de 2019, a rapporté mardi le quotidien Nikkei.

Honda veut atteindre la neutralité carbone, y compris avec les fournisseurs

Un porte-parole du constructeur japonais a indiqué que l’entreprise s’efforçait d’atteindre la neutralité carbone, y compris avec ses fournisseurs, et leur avait demandé de réduire les émissions de carbone.

Selon le journal japonais, Honda souhaite que ces mesures soient mises en place au cours de son exercice comptable 2025, lequel débute en avril 2025.

Le porte-parole du constructeur a toutefois refusé de dire si le groupe automobile avait demandé aux équipementiers de réduire les émissions de carbone de 4% par an par rapport à 2019, comme indiqué par le Nikkei, ajoutant qu’il ne s’agissait pas d’informations que la société avait publiées.

Toyota demande également à ses fournisseurs de réduire leurs émissions de carbone

La décision de Honda intervient après que Toyota, autre constructeur automobile japonais, a déclaré en juin dernier avoir demandé à ses fournisseurs de pièces détachées de réduire leurs émissions de carbone.

Notre avis, par leblogauto.com

La réduction des émissions carbone devient un véritable enjeu de société et de sociétés désormais. Ces dernières seront désormais jugées également sur leur attitude en la matière et leurs résultats obtenus. Une raison de taille pour demander à ses fournisseurs de mettre la main à la pâte, la production s’assimilant désormais à des tâches d’assemblage.

En Europe, l’équipementier automobile Valeo l’a bien compris. Annonçant en février dernier s’être fixé des objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

« Les émissions de Valeo baisseront de 45% par rapport à 2019, dès 2030, sur l’ensemble de sa chaine de valeur, en intégrant ses fournisseurs, ses activités opérationnelles et l’utilisation finale de ses produits », avait alors indiqué le groupe dans un communiqué.

Sources : Honda, Nikkei, Valeo

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Honda : les fournisseurs devront réduire leurs impacts CO2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Au fait, ça se vend leur Honda e ?

amiral_sub
Invité

j’en ai pas vu une seule !

SGL
Invité

… Euh 3 sur 2 ans dont une d’un concessionnaire Honda avec des inscriptions « la Nouvelle Honda E »
Dont 2 sur la Défense… Un raz-de-marée 😉

wizz
Membre

je me souviens d’une discussion où tu disais qu’il y avait plein de tes collègues qui roulent en Tesla….

….après demande de précision, tu avais fini par dire qu’ils sont 2, DEUX. Puis un troisième qui envisage cette possibilité…

SGL
Invité

@wizz as-tu notion des proportions être une boîte de 60 personnes et l’ensemble de l’IDF et de la France !?
Et c’était en 2019… Proportionnellement, oui, c’était beaucoup à l’époque ! 😯

wizz
Membre

2, ça reste 2

wizz
Membre

Bonne chance pour réduire les émissions de leur usines et fournisseurs en Chine….

Elisabeth S
Invité

😁😃👏

SGL
Invité

Vive la Taxe carbone !

wizz
Membre

tu fais comment pour taxer le carbone des produits chinois?

SGL
Invité

Bah oui, c’est difficile, mais il faut le faire.
On connaît le poids, il faut connaître le lieu de fabrication et le lieu d’extraction des matériaux le coût carbone de la transformation, etc.
Il faut commencer, il faut mettre un prix à la base minimum et surenchérir en fonction des informations.
Mais cela doit devenir une base minimum.

SGL
Invité

« L’UE veut mettre sur les rails la première taxe carbone aux frontières au monde »
https://www.lesechos.fr/monde/europe/lue-veut-mettre-sur-les-rails-la-premiere-taxe-carbone-aux-frontieres-au-monde-1332177

wizz
Membre

non
Tu ne peux pas mettre un prix minimum arbitrairement selon ton doigt mouillé. Ça ne se tiendra jamais devant l’OMC.
Ensuite, bonne chance dans la chasse aux informations. Même chez nous, ce n’est pas faisable si les entreprises trainent le pied. Alors en Chine…

SGL
Invité

Ben avec le poids et le km et coût écologique estimé au minimum… Mais il sera insuffisant, mais c’est un minimum et un bon commencement… Sans rentrer dans une usine à gaz de vérification.
Et ça sera compatible avec l’OMC… Sinon, c’est l’OMC qui deviendra hors la loi !

wizz
Membre

TON estimation ne sera pas celle faite par les Chinois.

Le poids d’un objet ne réflète pas la consommation d’énergie pour sa fabrication.

La distance peut-être. Mais combien de km par des trains? Ou par des bateaux? Ou par des camions? Et combien était la consommation de tel ou tel camion? Etc…

Cout écologique….estimé!!!

Bref, je pense qu’en tant qu’avocat, personne ici ne te prendra pour assurer leur défense. Aucune structure argumentée.

Christophe
Invité

C’est bien là tout le problème.
Il est possible d’être neutre en carbone en produisant une th mais ce n’est pas possible en produisant une VE du fait de la batterie.
Par contre, ce qui est intéressant c’est la réponse des constructeurs aux dogmes de Bruxelles, les constructeurs n’hésitent pas à parler des émissions indirectes quand Bruxelles se limitent aux émissions directes qui plus est sans distinguer les émissions fossiles et celles biogéniques.

amiral_sub
Invité

Christophe j’ajoute que c’est bien beau d’afficher les émissions de CO2 au pot d’échappement, mais comme pour les batteries ou les centrales nucléaires il faudrait compter du puits à la roue (donc au minimum 25% de plus, jusqu’à 2x plus suivant le pétrole light crude saoudien ou schiste bitumineux de l’Alberta). La thermique moyenne n’émet pas 160g/km mais plutôt 220 g en moyenne…

Christophe
Invité

@amiral_sub
D’un côté tu nous dis qu’il faut faire un calcul en ACV mais pour la thermique moyenne à énergie fossile tu te contentes d’un calcul du puits à la roue en rajoutant une partie seulement des émissions indirectes.

wizz
Membre
Il est illusoire de se tendre vers une société neutre en carbone en comptant sur la production biogénique. Il n’y aura pas assez, même en divisant notre mode de vie par 10. Il n’y aura jamais assez de biomasse, que l’on devra choisir les priorités de son usage. Par exemple, en mobilité, on peut rouler en bioéthanol, ou en électrique. Mais en tant que matière première, avec de la biomasse, on peut faire du bioplastique. En revanche, avec de l’électricité, avec des électrons, difficile de faire du bioplastique avec Avec la sciure, de la paille, on peut faire de l’éthanol… Lire la suite >>
Amazon
Invité

+1 Wizz! Utiliser du CO2 immobilisé dans un végétal pour faire du carburant est en effet une hérésie quand il peut être immobilisé plusieurs années dans un objet produit à partir de la plante. Dans ce cas le bilan carbone est négatif pendant la durée de vie de l’objet ce qui est nettement mieux que le bilan presque neutre des biocarburants. L’électricité est aussi quasiment decarbonée si produite avec Nuke ou renouvelable, elle doit donc être privilégiée à tout autre source d’énergie pour le carburant, le chauffage.

wizz
Membre

toutes les électricités renouvelables ne se valent pas

Christophe
Invité
@Amazon @wizz C’est marrant mais les déchetteries chez moi collectent des tas énormes de déchets verts. Avec les feuilles on peut faire du biogaz et avec les branches on peut faire des granulés pour des poêles dans des logements rénovés thermiquement de manière performantes. Mais non l’agglo préfère composter et se retrouve avec des tas de compost à ne plus quoi en faire. Alors elle cherche à limiter les apports en offrant des composteurs individuels. Sauf que du compostage mal fait produit du CH4 libéré dans l’atmosphère. Il n’y a vraiment que les lobbyistes de la bagnole électrique, lobbyistes de… Lire la suite >>
wizz
Membre
une unité de méthanisation, souvent, c’est mal accepté par les riverains, comme pour toute installation proche de leur domicile. Mais face à un méthaniseur, ils peuvent brandir l’argumentation de la nature dangereuse du site maintenant, des tas énormes de déchet vert, c’est combien? (ps: regarde avec l’oeil industriel, et pas celui d’un particulier) puis un site de décheterie, ça nécessite des camions, beaucoup. Si ça peut, si ça doit générer du biogaz, je préfère l’utiliser pour ces camions, et moins pour des voitures des particuliers. Parce qu’il serait temps que tu aies un regard plus global, donnant la priorité à… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

c’est bien, mais honda c’est un cancre en émissions qui rachète des crédits carbone à tesla et on peut donc en conclure que honda va faire porter ses efforts sur ses sous traitants…

SGL
Invité

…et comme par « hasard » 😉 ils sont des cancres dans la VE !

wpDiscuz