Accueil F1 F1 2022 : Guanyu Zhou rejoint Bottas chez Alfa Romeo

F1 2022 : Guanyu Zhou rejoint Bottas chez Alfa Romeo

0
11
PARTAGER
Zhou

C’est fait ! Le marché des transferts de la F1 est terminé et le « suspense » concernant Alfa Romeo l’est aussi, puisque le départ d’Antonio Giovinazzi a été confirmé. Il sera remplacé par Guanyu Zhou, qui deviendra le premier pilote chinois de F1 titulaire lors de ses débuts aux côtés de Valtteri Bottas en 2022.

La Chine entre en scène

Agé de 22 ans, Guanyu Zhou a débuté sa carrière monoplace en 2015, dans le championnat de F4 italienne, après avoir intégré la Ferrari Driver Academy. Il est ensuite passé par la F3 européenne, puis rejoint en 2019 la Renault Sport Driver Academy et débute en F2 au sein du team Uni-Virtuosi. En 2020, il est promu pilote d’essai du Renault F1 Team et participe aux rookie tests de fin d’année à Abu Dhabi.

Ses premiers tours de roue officiels en weekend de Grand prix ont eu lieu cette année en Autriche, où il a pris le volant de l’Alpine A521 lors des premiers essais libres. Cette année, Zhou dispute également le titre de F2 face à Oscar Piastri, un collègue de la Renault Sport Academy (devenue Alpine Academy)

Si Ma Quing Hua (en 2012-2013 avec HRT et Caterham) et le vite oublié Adderly Fong (Abu Dhabi 2014 sur Sauber) ont été les premiers ressortissants chinois à prendre le volant d’une F1 en weekend officiel, Guanyu Zhou est le tout premier de l’histoire de la F1 à être titularisé. Depuis la renégociation et la prolongation de l’accord liant Sauber et Alfa Romeo, la structure suisse a eu les mains libres pour décider de son duo de pilotes, sans avoir à piocher dans l’académie Ferrari.

Antonio Giovinazzi se retrouve donc à pied après 3 saisons passées au sein du Biscione. L’Italien n’a jamais réussi à se transcender. Rapide en qualifications, il n’a guère brillé en course où son coéquipier et vétéran Kimi Raikkonen a souvent tiré son épingle du jeu et « sauvé les meubles » pour Alfa Romeo. Rapide sur un tour, Giovinazzi n’a pas concrétisé en course et les quelques belles opportunités qui se sont présentées à lui cette année, comme à Monza, ont été gâchées, parfois par la faute de la stratégie, mais aussi par des erreurs lui incombant.

Un profil idéal

L’arrivée de Zhou poursuit la stratégie de Hinwil consistant à concilier l’expérience avec les jeunes, puisque la recrue fera équipe avec le transfuge Valtteri Bottas, en partance de Mercedes après 5 saisons chez les « gris » et 10 victoires en Grand Prix à son actif. Mais évidemment, ce ne sont pas les seuls arguments. Zhou n’arrive pas les mains vides et apporte un solide financement. Surtout, il représente une formidable opportunité marketing en direction de la Chine, de son immense population et de son marché automobile n°1 mondial, à la fois pour Alfa Romeo et pour la F1 dans son ensemble. Ce que les déclarations officielles n’ont pas manqué de souligner…

« C’est un plaisir d’accueillir Guanyu Zhou chez Alfa Romeo Racing », a déclaré sobrement Frédéric Vasseur, le team manager de Alfa Romeo Sauber. « C’est un pilote très talentueux, comme ses résultats en F2 l’ont montré, et nous sommes impatients d’aider son talent à s’épanouir encore plus en Formule 1 (…) Nous sommes convaincus que Zhou formera un partenariat très fructueux avec Valtteri. Nous sommes également impatients d’accueillir tous les nouveaux fans chinois qui rejoindront l’équipe : Alfa Romeo Racing est une marque historique qui incarne l’esprit de la Formule 1 et nous ferons tout notre possible pour faire de l’expérience de notre sport une expérience formidable en Chine. »

Zhou a ajouté : « J’ai rêvé dès mon plus jeune âge de grimper le plus haut possible dans un sport qui me passionne et maintenant le rêve est devenu réalité. C’est un privilège pour moi de commencer ma carrière en Formule 1 avec une équipe emblématique, une équipe qui a introduit tant de jeunes talents en Formule 1 dans le passé. Maintenant, le rêve est réalité (…) Être le tout premier pilote chinois en Formule 1 est une percée dans l’histoire du sport automobile chinois. Je sais que beaucoup d’espoirs reposeront sur moi et, comme toujours, je considérerai cela comme une motivation pour devenir meilleur et accomplir plus.

Stefano Domenicali, président de la F1, a ajouté : « La nouvelle que Guanyu Zhou sera en F1 la saison prochaine est fantastique pour le sport et les millions de fans chinois passionnés qui ont désormais un héros à domicile à encourager toute l’année. La pyramide en F2 fonctionne et promouvoir les talents au plus haut niveau du sport automobile (…) Zhou est un talent incroyable, qui sera un ajout fantastique à l’incroyable grille que nous avons, et il divertira et gardera tous nos fans chinois enthousiasmés en 2022. » Incroyable, voilà le mot !

Faute de grives…

Oscar Piastri a de quoi être un peu déçu, puisque son palmarès, plus fourni que Zhou (champion Formule Renault Eurocup 2019 et FIA F3 2020, sans compter ses grandes chances d’être sacré en F2 dès sa première saison) ne lui donneront pas de baquet de titulaire. Il se consolera avec le poste de pilote de réserve d’Alpine, étant donné que le jeune australien fait partie de l’Alpine Academy. En 2022, Oscar Piastri bénéficiera d’un programme d’essais approfondi pour poursuivre sa préparation et son entraînement en vue d’un futur siège de course de Formule 1.

Oscar Piastri : « Je suis très heureux de rejoindre Alpine F1 Team en tant que pilote de réserve. J’ai hâte d’être beaucoup plus impliqué dans l’équipe et de contribuer à son succès escompté la saison prochaine. Le rôle de pilote de réserve est la prochaine étape vers mon objectif d’un siège de course en 2023, ce qui est très excitant. J’ai fait mes preuves dans les formules juniors au cours des deux dernières années et je me sens prêt pour la Formule 1 maintenant. En plus de l’expérience sur piste lors des week-ends de course, nous mettrons en place un programme de tests substantiel afin de continuer à me développer pour être encore plus préparé pour un siège de course. Je suis très reconnaissant à Alpine pour son soutien. Nous avons connu deux saisons très réussies ensemble à l’Académie et je suis reconnaissant de la confiance qu’ils m’ont accordée pour cette prochaine étape en vue d’un avenir plus grand.

Laurent Rossi, directeur général d’Alpine : « Le talent naturel d’Oscar est évident, nous sommes donc très fiers et privilégiés de l’avoir dans notre équipe en tant que pilote de réserve à partir de l’année prochaine. Oscar a non seulement les compétences sur piste, comme cela a été démontré au cours des deux dernières années dans les catégories juniors, mais aussi la maturité et le sang-froid qui le distinguent vraiment des autres. Chez Enstone, il a été un véritable atout pour l’équipe car il a aidé le programme de simulateur et de test et je suis certain qu’il continuera de le faire dans son nouveau rôle. La prochaine étape sera d’assister régulièrement aux Grands Prix pour s’intégrer pleinement à l’équipe de course, d’apprendre ce que l’on attend d’un pilote de F1 et d’être prêt pour le moment où l’occasion se présentera. De plus, nous attendons avec impatience la contribution et l’expertise d’Oscar pour faire avancer l’équipe l’année prochaine. La remise des diplômes d’Oscar souligne le succès de notre Alpine Academy et souligne sa force en tant que l’un des meilleurs programmes pour jeunes pilotes en sport automobile. Nous sommes impatients de voir nos jeunes talents continuer à s’épanouir dans les années à venir. »

D’autres annonces pourraient bientôt arriver. Notre jeune espoir Théo Pourchaire, 18 ans, actuel 5e du championnat F2, serait en pourpalers bien avancés pour intégrer Alfa Romeo Racing en tant que pilote de développement ou de réserve. A suivre !

Notre avis, par leblogauto.com

Après deux années sans F1 dans l’Empire du Milieu, l’arrivée de Zhou pourait être un formidable accélérateur médiatique pour la promotion de la F1 en Chine. Mais, bien que « la pyramide F2 fonctionne » comme le martèle Stéfano Domenicali, cela reste quand même rageant de voir Oscar Piastri, grand espoir potentiellement titré trois ans de suite (FR Europe / F3 / F2) dans un rôle secondaire, et non en titulaire. Dura lex, sed lex !

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 2022 : Guanyu Zhou rejoint Bottas chez Alfa Romeo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yorgle
Invité

Dura $$$ lex, sed $$$ lex.

lataupe2B
Invité

Un zhou est un zhou ! Toujours bon à prendre pour une équipe aux moyens limités

Amiga84
Invité

Est-ce que Guanyu Zhou rejoint Alfa pour son talent ou plutôt parce cela pourrait aider Alfa Romeo à se developper en Chine….

Amazon
Invité

on le verra en course, mais malheur à lui si jamais il se fait battre par son coéquipier à chaque course, Pekin risque de lui faire payer cher…

KeuNini
Invité

La voiture devra-t-elle être spécialement modifiée pour que le PCC à Pékin puisse entendre toutes les communications ? Juste au cas où ils n’approuveraient pas la conversation… 😀

Amiga84
Invité

Haha c’est vrai! Qu’il ne fasse pas d’erreur de communication comme Zhao Wei, Peng Shuai et d’autres Jack Ma où il risque de disparaitre à son tour.

C Ghosn
Invité

Ce n etais pas un secret, une concession Alfa en Chine avait décoré toute la deventure avec Zhou depusi une semaine.

wpDiscuz